Journée d’actions citoyennes : La société civile reporte sa marche au 16 mars

Journée d’actions citoyennes : La société civile reporte sa marche au 16 mars Prévue pour le vendredi 15 mars 2019, la marche suivie de meetings initiée par les organisations de la société civile, membres du cadre de concertation, a été reportée au samedi 16 mars prochain à 8 heures. La raison invoquée pour le report de la manifestation à trait aux inquiétudes émises par la délégation spéciales de Niamey relativement à l’itinéraire et à la date choisie pour la manifestation.

Dans une correspondance adressée au cadre de concertation et d’actions citoyennes, le délégué spécial de la ville de Niamey a demandé aux organisateurs de revoir l’itinéraire de la marche à cause des travaux en cours sur la voie expresse. Une des principales voies d’accès à la ville de Niamey, l’occupation de ce tronçon pourrait perturber la circulation estiment les autorités régionales. Les usagers se plaignent déjà de l’impraticabilité de la voie à cause des travaux en cours.

La délégation de Niamey a également sollicité auprès du cadre de concertation de choisir un jour non ouvrable pour la manifestation. Cela amoindrirai les éventuelles désagréments que la manifestation est susceptible d’engendrer auprès de la population. Selon les autorités régionales, les jours ouvrables les manifestations publiques de grande envergure comme des marches et meetings peuvent indisposer la population qui est affairée.

En réponse à la correspondance de la délégation spéciale, le cadre de concertation et d’actions citoyennes de la société civile indépendante a pris acte de la suggestion de modification de l’itinéraire et du jour. Le cadre a préféré reporter sa manifestation pour le 16 mars prochain conformément aux voeux des autorités régionales. Il a pris comme itinéraire la place Toumo, lieu de rassemblement, le rond-point sixième en direction du Ministère de l’Agriculture en passant par Marina Market à la place de concertation, lieu du meeting. Les organisateurs de la manifestation ont également jugé aussi utile de tenir la marche suivie de meeting un jour non ouvrable comme cela a été recommandé par la délégation spéciale de Niamey.

Rappelons que la semaine dernière, le cadre de concertation et d’actions citoyennes a rendu publique une déclaration dans laquelle il a annoncé la reprise de la contestation contre certaines mesures de la loi de finances 2018 et 2019. Tout en appelant à la mobilisation générale, la société civile a exigé la libération des acteurs de la société incarcérés dans le cadre de la lutte dite ‘’citoyenne’’.

MH 

15 mars 2019
Source :  L'Actualité

Imprimer E-mail

Politique