Forfaitt-ORANGE-4G

A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat préside la réunion sur le Doing Business

Candidats à la présidentielle : Comment compter-vous gérer le pays? Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou a présidé hier matin dans la salle habituelle de délibérations du Conseil des ministres la réunion sur le Doing Business. La réunion a enregistré la présence de plusieurs acteurs intervenant dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires au Niger.

Au sortir de la réunion, le ministre Conseiller Spécial du Président de la République, président du Dispositif Institutionnel d’Amélioration et de Suivi du Climat des Affaires au Niger, M Alma Oumarou a d’abord rappelé qu’à l’issue de la dernière réunion qui s’est tenue le 27 Février 2019 autour du Chef de l’Etat, et qui a permis de faire le point sur l’avancement des réformes en matière du climat des affaires, des recommandations fermes ont été assignées au dispositif. Cela, en vue de poursuivre les actions de communication sur les réformes qui ont été entreprises afin de les approfondir et dresser un plan à moyen terme pour que le Niger puisse s’inscrire dans le rang de cinquante pays les plus réformateurs du monde.

A cet effet, M. Alma Oumarou a dit avoir rendu compte au Président de la République des activités qu’ils ont menées depuis la tenue de la dernière réunion du 27 Février 2019. Dans le compte rendu qu’ils ont fait au Chef de l’Etat, il a indiqué qu’en plus des actions de communication, il a rencontré les contributeurs qui sont souvent des professionnels exerçant des activités qui cadrent avec chacun des indicateurs de Doing Business. Ces professionnels sont ceux qui sont interrogés par la Banque Mondiale en vue de savoir l’effectivité des réformes entreprises par notre pays. M. Alma a par ailleurs souligné que « beaucoup de contributeurs, quand ils reçoivent les questionnaires de la Banque Mondiale, ils ne savent même pas de quoi il s’agit, ils les classent   et ne répondent pas, et le Niger n’est pas jugé sur ses performances réelles. Ces contributeurs ont saisi la portée de leurs responsabilités, et ils ont pris l’engagement de répondre aux questionnaires », a-t-il déclaré.

M. Alma Oumarou a assuré qu’ils vont continuer à communiquer. Aussi, il a remercié les médias pour le travail qu’ils font en portant l’information au niveau de la nation, concernant les activités qu’ils sont en train de mener.   Le ministre Conseiller Spécial du Président de la République, président du Dispositif Institutionnel d’Amélioration et de Suivi du Climat des Affaires au Niger, a indiqué avoir passé en revue devant le Président de la République tous les indicateurs et l’ensemble des réformes qu’ils ont prévu de réaliser en 2019. Et, ces activités seront terminées au plus tard le 30 Avril prochain qui est le délai de collecte des données. Il a confié que des instructions ont été données à chacun des groupes thématiques de continuer à faire le travail pour qu’ils puissent revenir rendre compte avant le 30 Avril, au Chef de l’Etat, du travail qui a été fait. M. Alma Oumarou a assuré qu’ils fondent plein espoir, une fois de plus que le Niger avancera dans ses réformes. Il a mentionné que pour le Président de la République, il faut aller au-delà en instituant des réformes qui vont s’inscrire dans la durée pour que notre pays figure parmi les pays les plus réformateurs. L’objectif, dit-il est d’être parmi les cinquante pays les plus réformateurs du monde. « Vous constatez aujourd’hui dans la ville, vous avez des panneaux partout qui indiquent les efforts que font le gouvernement, les entreprises pour faciliter la création des entreprises, et l’évolution des affaires au Niger. Si nous assainissons le climat des affaires, nous créons des opportunités pour que les investisseurs viennent, pour que les emplois soient créés, pour que le Niger aille vers l’émergence » a conclu M. Alma Oumarou.

Laouali Souleymane (ONEP)

04 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique