Atelier d’évaluation et de Plaidoyer sur la Médiation militaire au Niger : Pour une meilleure gouvernance du secteur de la sécurité

La Fondation Konrad Adenauer en collaboration avec le cabinet du Médiateur de la république a organisé hier matin à Niamey, un atelier d’évaluation et de plaidoyer sur la médiation militaire au Niger. L’objectif de cet atelier est de renforcer les capacités des parlements, de la Commission nationale des droits humains et des institutions de médiation dans leur intervention au profit des forces armés. C’est le Médiateur de la république, Me Ali Sirfi Maiga, qui a présidé l’ouverture des travaux en présence du gouverneur de Niamey, de l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, et du Secrétaire général du Ministère de la Défense.

Dans le discours d’ouverture des travaux, le Médiateur de la république a d’abord salué la mémoire des nombreuses victimes de la folie meurtrières qui a fauché de nombreuses vies innocentes en terre Nigérienne tout comme ailleurs dans toute la bande Sahélo-saharienne. Me Ali Sirfi Maiga a ensuite souligné que la Fondation Konrad Adenauer s’engage, à travers son programme pour le dialogue sur la sécurité en Afrique sub-saharienne

(SIPODI), dans la même voie venant ainsi accompagner l’institution du Médiateur dans son action en faveur de la médiation pour la paix et la sécurité dans notre pays et plus largement dans la bande sahélo saharienne. Le Médiateur de la République a assuré que les partenariats qui les lient sont des plus pertinents et des plus féconds. « Le présent atelier en est l’illustration la plus éloquente car il réunit de hautes autorités civiles et militaires pour ensemble réfléchir et procéder à des échanges féconds, aux fins d’ouvrir des pistes heureuses vers la pacification par la médiation au sein des secteurs des forces armées et de sécurité et entre celles-ci et les citoyens » a-t-il ajouté. En effet a poursuivi Me Ali Sirfi Maiga, cet enjeu est de premier ordre car il est communément admis que l’instauration et la préservation des relations entre les forces armées et de sécurité et les populations sont un des meilleurs remparts contre les terroristes et leurs crimes.

Pour sa part, le représentant de la Fondation Konrad Adenauer Dr Oswald Padonou a précisé que cet atelier vise à produire une réflexion sur le mécanisme existant et sur les compétences du Médiateur de la république dans le domaine de la défense et de sécurité afin d’évaluer les mécanismes institutionnels existant. Il s’agit aussi de comparer ces mécanismes avec d’autres modèles afin d’avoir une possibilité d’améliorer le système de gouvernance. C’est ainsi que à travers son Programme SIPODI, Konrad Adenauer accompagne en Afrique de l’Ouest, les initiatives de réforme de gouvernance des secteurs de la sécurité en appuyant notamment les institutions de contrôle. Pour Dr. Oswald Padonou, le Niger et ses forces Armées se trouvent dans une toute autre configuration. « C’est avec fierté que j’affirme que le Niger et ses forces armées constituent un rempart sûr contre les forces obscurantistes qui visent la déstabilisation complète de notre sous-région » a-t-il conclu.

Yacine Hassane

10 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique