Poursuite de la campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque A : La Fondation Tattali Iyali organise une séance de rattrapage à Niamey

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali a procédé hier matin à l’école primaire du quartier Abidjan, la poursuite de la campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque A au Niger, entamée depuis le 5 mars dernier à Niamey. L’objectif de l’activité est de toucher certains enfants qui n’ont pas été vaccinés lors de la campagne générale. Ce soutien de la fondation Tattali Iyali est octroyé par l’Association solidarité pour le service humanitaire avec 2.500 doses. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara et son staff technique, de l’épouse du Premier ministre, Mme Brigi Assalo et de plusieurs invités.

Intervenant à cette occasion, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou a souligné que la méningite est une maladie qui constitue un problème majeur de santé publique au Niger. Son élimination de façon durable nécessite l’engagement et la détermination de tous. C’est pourquoi la Première Dame et présidente de la Fondation Tattali Iyali a lancé un appel aux parents pour amener leurs enfants qui n’ont pas bénéficié de la vaccination pendant la campagne pour se rattraper.

La présente campagne va sans nul doute contribuer à réduire la morbidité et la mortalité liées à la méningite à méningocoque A dans cette zone où d’après les enquêtes, que certains enfants n’ont pas été vaccinés lors de la campagne générale. Il s’agit aussi d’éliminer les épidémies de méningite à méningocoque A. Selon le ministre de la Santé Publique la vaccination concerne des personnes âgées de 1 à 29 ans.

Le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a souligné que la campagne de rattrapage prouve à suffisance que l’engagement international pris par le Niger, pour l’élimination des méningites à méningocoque A dans le monde d’ici 2020 demeure une réalité. « Le Niger a fait une avancée significative dans la lutte contre la méningite. Ces huit dernières années, nous n’avons pas connu de flambée d’épidémie et mieux cette année le gouvernement a pris des dispositions pour vacciner toute la cible. Près de dix milliards ont été investis pour organiser la campagne qui a touché près de sept millions d’enfants cibles ayant également reçu une dose contre la rougeole pour une cible de cinq millions d’enfants », a-t-il expliqué.

Dr Idi Illiassou Mainassara s’est dit très fier d’avoir assisté à cette opération qui va permettre aux enfants qui ont manqué la vaccination de rattraper. « Cette action de la fondation de la Première Dame accompagne le gouvernement et va permettre aux enfants d’étudier dans les conditions confortables surtout avec cette forte chaleur et minimiser la survenue des cas sporadiques au niveau des différents quartiers», a-t-il dit.

Seini Seydou Zakaria (ONEP)

17 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique