Village ‹›moderne›› de Bargo-Darey : Inauguration d’un complexe de 100 villas sur le modèle Rohama

L’ONG Qatar Charity a inauguré le samedi 20 avril dernier, le village modèle Rohama de Bargo-Darey dans le département de Balléyara (région de Tillabéri). Il s’agit d’un complexe composé de 100 villas dotées de tous les équipements sociaux de base. La cérémonie d’inauguration du projet s’est déroulée sous le parrainage du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M. Bazoum Mohamed accompagné du ministre des Domaines, de l’Urbanisme et Logement, M. Waziri Maman, en présence du Conseiller Spécial du président exécutif de l’ONG, Cheikh Jassim Abdallah Jassim Hassan Al-Jassim, du Directeur Pays de Quatar Charity, M. Souibgui Mohamed Tahar et des plusieurs personnalités.

Le village de Bargo-Darey était victime d’inondations récurrentes. C’est à l’issue d’une visite antérieure de ses partenaires de l’organisation de Rohama à Bargo-Darey que l’ONG Quatar Charity a pris l’engagement d’intégrer le village dans sa vision de villages modernes du modèle Rohama. Le projet ainsi réalisé porte sur des domaines essentiels de la vie socio-économique de la population de Bargo-Darey, village de la commune rurale de Tagazar, situé à 14 km de Balleyara. Il est composé de 100 villas équipées en matériaux définitifs; d’une école moderne de 12 classes équipées, avec bloc administratif, une bibliothèque et une salle informatique; d’un centre de santé bâti sur 200 m2 comportant une infirmerie et une maternité équipées en matériels de travail et mobiliers nécessaires y compris les produits pharmaceutiques de démarrage ; d’une mosquée de 200m2 équipée, un moulin à grain et d’une ferme agro-écologique de 10 hectares. Toutes ces infrastructures précitées sont électrifiées au moyen d’énergie solaire d’une capacité de 70 kw, répartis en kits individuels au niveau des habitats. L’accès à l’eau potable, pour la consommation humaine et animale est aussi garanti avec la réalisation d’une mini-adduction d’eau connectée à un château d’une capacité de 30 000 litres et la desserte à travers l’installation de 440 robinets et une pose de 570ml de tuyaux PVC. Le tout pour un cout global de un (1) milliard 200 millions de FCFA.

C’est dans une ambiance chaleureuse, riche en couleur que la population du Village de Bargo-Darey a accueilli, ce jour, la cérémonie officielle d’inauguration des travaux. «Village Moderne Modèle Rohama » est un grand projet innovateur. La pose de la première pierre a eu lieu il y’a à peu près deux ans. Le parrain de cette cérémonie d’inauguration, le ministre d’Etat Bazoum Mohamed s’est réjoui de la transformation extraordinaire apporté au site, conformément à la promesse faite. Il a tenu d’abord à féliciter l’ONG et ses partenaires pour cette initiative précisant que cette intervention de l’Ong Qatar Charity «va dans le sens du développement d’une localité. Elle a réalisé des choses qui touchent tous les aspects de la vie des communautés cibles ». Le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation, des affaires coutumières et religieuses a saisi cette occasion pour remercier les responsables de Quatar Charity pour ces efforts concrétisés, malgré quelques difficultés. Le ministre d’Etat le ministre d’Etat Bazoum Mohamed a ensuite loué le sens très élevé de responsabilité qu’a fait preuve

l’organisation, à travers ses dirigeants, conformément à sa vocation.

« Cette importante réalisation, qui rentre dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations rurales, s’inscrit en lettre d’or dans le programme de la Renaissance acte II de SE Issoufou Mahamadou, président de la République, Chef de l’Etat», a déclaré, à son tour, le ministre des Domaines, de l’Urbanisme et du Logement, M. Waziri Maman. En effet, l’ONG Quatar Charity vient appuyer la politique du gouvernement, qui consiste à réaliser 25.000 logements sociaux, à l’horizon 2021, a-t-il ajouté. Le ministre en charge du Logement a encouragé l’ensemble des partenaires au développement, à apporter leur contribution dans la mise en œuvre de ce programme, cher au Président de la République et qui vise l’amélioration des conditions de vie d’habitat des populations nigériennes. M Waziri Maman a rappelé que Qatar Charity a déjà, à son actif, entre autres réalisations au Niger : la construction de 150 logements sur le site de Séno, au niveau du 5ième arrondissement de Niamey, mettant à l’abri de manière durable des victimes d’inondation en 2016 ; la construction de 60 logements à Tolkoye, un village du département de Ouallam, victime d’inondation de 2017.

Pour ce projet, la ferme agro-écologique est la seule composante inachevée du projet, faute de déblocage de fonds. « Le financement est acquis à 100%. D’ores et déjà, 9 hectares de terres cultivables ont été aménagés et clôturés au grillage, avec la première tranche de 30% du financement dont le virement a été effectué en attendant les 70% qui a connu un retard par rapport au chronogramme », a expliqué le Directeur Pays de Quatar Charity, M. Souibgui Mohamed Tahar. Il s’agit d’une ferme à vocation multiples : agriculture, élevage, aviculture, pisciculture, formation aux métiers d’agriculture, et transformation agro-alimentaire avec un magasin 100m2. A terme, la ferme permettra de garantir la sécurité alimentaire du village et la prise en charge des dépenses nécessaires à la durabilité de tout le projet.

Selon M. Souibgui Mohamed Tahar, le choix des bénéficiaires des logements a été fait par l’assemblée villageoise suivant des critères objectifs et un processus suivi par un     comité ad hoc. Ce dernier comprend les autorités administratives départementales et communales ; les services techniques ; les forces de défense et de sécurité ; les autorités coutumières ; les ressortissants du village et les représentants de l’ONG. Il précise que chaque chef de famille bénéficiaire aura sa possession coutumière de l’habitat. Du reste, « des dispositions ont été prises, avec les autorités locales, les services techniques et la population bénéficiaire pour la bonne gestion et l’internalisation du projet, à travers la signature des protocoles et la mise en place participative d’organes locaux de gestion », indique le Directeur pays de Quatar Charity. Outre les protocoles d’accord de gestion qui transfèrent la responsabilité de l’exploitation des infrastructures à l’Etat, des comités de gestion seront chargés au niveau local.

Mahamane Chékaré Ismaël (Envoyé spécial)

23 avril 2019
Source :  http://www.lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Politique