Rupture collective du jeûne au Palais de la Présidence : Les présidents des Institutions, les députés nationaux et les membres du gouvernement, invités du Chef de l'Etat

Rupture collective du jeûne au Palais de la Présidence : Les présidents des Institutions, les députés nationaux et les membres du gouvernement, invités du Chef de l'EtatDepuis son accession au pouvoir en 2011, le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a initié des séances de rupture collective du jeûne du Ramadan, dans une atmosphère de solidarité et de convivialité, avec les différentes couches socio-professionnelles de notre pays. Ces séances de rupture collective de jeûne du mois béni de Ramadan ou "Iftar" ont débuté, hier, à la Présidence de la République du Niger.
Comme à l'accoutumée, pour cette première séance, le Président de la République a reçu les présidents des Institutions de la République, les membres du Gouvernement et les députés nationaux. On notait, autour du Chef de l'Etat, la présence du Président de l'Assemblée Nationale, SE. Ousseini Tinni, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, et du Haut Représentant du Président de la République, SE Seini Oumarou.
Ce fut une belle occasion pour ces convives d'assister, ensemble avec SE Issoufou Mahamadou, à la prière du Maghrib. A l'issue de cette prière, des fatihas sont dites non seulement pour le repos éternel de nos compatriotes rappelés à Dieu, mais aussi pour implorer le Seigneur Allah, le Clément, le Tout Miséricordieux, afin qu'il descende sa grâce et sa bénédiction sur le Niger et l'ensemble de son peuple.


Cette initiative du Président Issoufou Mahamadou est soutenue par ces personnalités qui l'apprécient à sa juste valeur. Ainsi, comme l'a confié à la presse le ministre de la Communication M. Habi Mahamadou Salissou, l'iftar est une opportunité de partage et aussi d'échange avec le Chef de l'Etat. « Le Président a eu l'amabilité de nous inviter pour rompre le jeûne avec lui au Palais. Ce sont des bons moments qui constituent pour nous une opportunité de partage et d'échanges avec le Chef de l'Etat sur les préoccupations de l'heure». C'est également une opportunité pour le Chef de l'Etat de prier avec les Nigériens pour la paix, la cohésion sociale, la stabilité et la prospérité.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
10 mai 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique