Poursuite de la rupture collective de jeûne (Iftâr) à la Présidence de la République : Les partis politiques, les syndicats et les OSC, invités du Président de la République

Le programme d'invitation pour la rupture collective de jeûne de Ramadan à la Présidence de la République se poursuit. Ainsi, après les Présidents des Institutions, les Députés nationaux, les membres du gouvernement, ceux du Corps diplomatique accrédités dans notre pays, les Représentants des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), le Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou a convié, hier mardi 14 mai, les responsables des partis politiques, des syndicats et ceux des Organisations de la société civile (OSC), à la séance de l'iftar ou rupture collective de jeûne.

Quelques temps avant cette rupture de jeûne, le Président de la République a tenu à saluer, individuellement, ses hôtes du jour, qui étaient venus nombreux dont un important nombre de concitoyennes musulmanes. Aussi, après la rupture du jeûne et la prière de Magrib, le Président de la République a, encore, consacré un moment à ses invités et échangé avec certains d'entre eux. L'instant a été aussi l'occasion pour tous les invités de passer individuellement saluer et remercier le Président de la République. Les représentants des partis politiques, des syndicats et des organisations de la société civile ont salué cette initiative du Président de la République. Les invités ont aussi saisi l’occasion pour souhaiter un bon Ramadan, au Chef de l’Etat, à sa famille et à toute la Oummah Islamique du Niger.

Ils ont salué aussi cette initiative qui permet aux représentants des différentes couches socio-professionnelles d'être en contact direct avec le Président de la République, de rompre le jeûne avec lui et de prier ensemble. Ils ont par ailleurs lancé un appel à l'ensemble des Nigériens, pour qu'ils prient beaucoup pour la paix et la quiétude dans le pays et pour que Dieu nous gratifie d'un hivernage fécond.

Rappelons que cette rencontre est initiée chaque année, au cours du mois de Ramadan, par la Présidence de la République, et est destinée à toutes les couches socioprofessionnelles du pays. Prochainement, ce serait le tour des opérateurs économiques, des chefs traditionnels, des organisations des jeunes, des médias et des anciens compagnons des anciens chefs d’Etat.

Cette initiative est un geste magnanime, recommandé par la religion musulmane, qui encourage l’esprit du partage, de solidarité et de fraternité surtout en ce mois béni de Ramadan où les bonnes actions sont fortement récompensées.

Les invités ont aussi regretté et condamné la série d’attaques dont a été victime récemment notre pays, à Koutoukalé, à Mangaïzé et à Dobel (Téra).

Mahamadou Diallo(onep)

15 mai 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique