Rupture collective du Jeûne de Ramadan ou Iftar à la Présidence de la République : Les leaders religieux et les chefs traditionnels, invités du Chef de l’Etat

Issoufou leaders religieuxLe Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu, hier dans l’après-midi, au Palais présidentiel, les leaders religieux, les chefs traditionnels ainsi que les chef des quartiers et des villages de la Région de Niamey, pour la traditionnelle rupture collective du jeûne (Iftar) du mois de Ramadan. Toutes ces personnalités ont saisi cette occasion pour témoigner au Président de la République leur gratitude et l’encourager à continuer dans cet élan de rassemblement des différentes couches sociales du Niger.

Après la rupture du jeûne, le Président de la République a observé la prière de Magrib avec ses invités. Ce moment a été saisi par le Président de l’Association Islamique du Niger, Cheik Djabri Ismaïl, qui a dirigé la prière, pour prononcer une importante fatiha pour la paix, la stabilité, la quiétude sociale, la sécurité des personnes et de leurs biens ainsi que pour le développement de notre pays. Cheik Djabri Ismaïl a aussi souhaité, à travers cette prière, l’accompagnement d’Allah (SWA) aux hautes autorités du Niger et à nos Forces de Défense et de Sécurité pour plus de courage et d’initiative afin d’aboutir à une victoire contre les forces du mal et les ennemis du Niger.

D’autres personnalités parmi les invités ont également remercié le Président de la République pour cette initiative. «Rompre le jeûne avec les plus hautes autorités du Niger est une grande occasion pour toute la nation. Cette initiative cadre avec l’appel du Prophète Mohamed (PSL) qui a demandé aux musulmans de renforcer leur union pendant le mois de Ramadan», a dit M. Youssouf Mounkaila Secrétaire Général de l’Association Islamique du Niger.

«Je suis très ravi de cette initiative et cela dénote la disponibilité du Président de la République d’être à l’écoute de ses compatriotes et d’être au service de son peuple», a déclaré de son côté M. Diallo Hassan, chef de village de Lamordé.

Il faut noter que cette rupture collective s’est déroulée en présence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed, du ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou.

Ali Maman (onep)

16 mai 2019

Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique