Réunion de haut niveau, à la Primature, du Comité Technique Tripartite de Nexus Urgence-Développement : Vers l’opérationnalisation de la coordination des actions humanitaires et de développement au Niger

Réunion de haut niveau, à la Primature, du Comité Technique Tripartite de Nexus Urgence-Développement : Vers l’opérationnalisation de la coordination des actions humanitaires et de développement au NigerLe Premier ministre, chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé hier jeudi, dans l’après-midi, à son cabinet une réunion entre son gouvernement, les PTF et les humanitaires. Cette réunion a porté sur la mise en œuvre de la feuille de route pour l’opérationnalisation de la coordination des actions humanitaires et de développement au Niger. En effet, il s’est agi pour le Comité Technique Tripartite de présenter le document déterminant la feuille de route et de pousser les réflexions avec les différents acteurs. Ainsi ont pris part à la réunion, plusieurs membres du gouvernement; la coordonnatrice du système des nations unis; la représentante résidente de la Banque Mondiale; la représentante de l’Union Européenne; des membres du corps diplomatique et plusieurs autres partenaires.

«C’est une rencontre sur des questions humanitaires, de développement, de paix et sécurité. Il s’agit de voir dans quelle mesure nous pouvons ensemble travailler, sur toutes ces questions de développement», a confié la coordinatrice du système des nations unies au Niger, Mme Bintou Djibo, à l’issue de la réunion. «Il est important, en même temps que nous faisions des actions humanitaires nous posions les jalons du développement », a-t-elle déclaré. Et c’est cette nouvelle manière d’impulser la complémentarité optimale et coordonnée de travailler entre les parties qui a fait l’objet des échanges au cours de la rencontre.

« Nexus Urgence-Développement est une des recommandations issues du sommet mondial d’Istanbul de 2016, auquel a pris part le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, et qui a décidé d’envisager la nouvelle façon de travailler », a indiqué le ministre de l’action humanitaire et de la gestion des catastrophe, M. Magagi Laouan.

Le Niger est un espace vulnérable entre l’actuel contexte sécuritaire et celui du changement climatique. Nexus est un dispositif qui consiste à prendre en compte, de façon préventive, les situations d’urgence dans les actions du développement et inversement la préoccupation de prendre en compte les objectifs des actions de développement dans les interventions de prise en charge des urgences, a expliqué la ministre du plan, Mme Aichatou Boulama Kané. Ainsi, l’optimisation de la coordination des différentes parties inscrira les actions Urgence-Développement dans la durabilité. « Quand nous intervenons en assistance des personnes de manière urgente, en cas de catastrophe, il est nécessaire de penser au lendemain de cette intervention », a soutenu la ministre du plan qui a indiqué que cet aspect est aussi en harmonie avec le Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021), précisément dans son axe 3 où, rappelle Aichatou Boulama Kané, il s’agit d’accélérer la croissance économique, à travers notamment la transformation du monde rural, qui constitue plus de 80% de la population nigérienne.

Lors de ladite réunion, le Comité Technique a présenté le document de la mise en œuvre de la feuille de route pour l’opérationnalisation du Nexus Urgence-Développement au Niger. Selon la ministre, les participants ont positivement apprécié la qualité du document. Toutefois, dans la convenance de l’ensemble des partenaires, il a été retenu des recommandations pertinentes, dans la conclusion faite par le premier ministre, chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, et le document final sera bientôt présenté, rassure la ministre du plan.

Mahamane Chékaré Ismaël
07 juin 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique