Visite du ministre de la Justice, Garde des Sceaux à la maison d’arrêt de Niamey : Le ministre Marou Amadou s’enquiert des conditions de vie des personnes détenues

Il était environ 8h dans la matinée du mardi 16 juillet dernier lorsque le ministre de la Justice, Garde des Sceaux s’est rendu à la maison d’arrêt de Niamey. A travers cette visite inopinée, il s’agissait pour le ministre Marou Amadou, de voir de plus près et sans le moindre décor ni mise en scène, les conditions réelles de détention et de vie des locataires de cet établissement pénitentiaires, le plus grand du Niger datant de 1947. Et pour cause, cette vieille bâtisse accueille actuellement 1452 pensionnaires nationaux et étrangers, parmi lesquels on dénombre 415 condamnés et 1037 détenus hommes, femmes et mineurs non encore jugés, exactement à la date du 16 juillet 2019.

En faisant ce déplacement, le ministre Marou voulait voir aussi le nouveau visage de cette maison d’arrêt qui a bénéficié d’importants travaux de réhabilitation, de modernisation ainsi que de nouvelles infrastructures réalisées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur pour rendre ce lieu de détention beaucoup plus humain, plus sûr et mieux adapté aux exigences d’un Etat de droit, tel que souhaité par les autorités du pays et proclamé par le ministre de la Justice. A son arrivée, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a trouvé une maison d’arrêt complètement métamorphosée. Il y a d’abord la clôture qui est intégrale et entièrement barbelée au standard international, puis les issues d’accès totalement remodelées. L’accès à la maison d’arrêt de Niamey n’est plus cet espace dont le système de sécurité frisait à la limite la négligence. Aujourd’hui et cela depuis plusieurs mois, l’accès pour une raison ou une autre est formellement réglementé et régulé car, le centre dispose d’une porte unique d’entrée à travers laquelle tout visiteur doit passer. Un poste de contrôle de visiteurs et deux postes de contrôles de colis (Hommes et Femmes) sont construits à cet effet. Grâce à ce nouveau mode de filtrage à plusieurs paliers, l’accès aux engins étrangers est également strictement limité. Bien qu’étant au courant du changement opéré, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux s’est dit impressionné par ce qu’il a vu et a félicité le régisseur de la Maison d’arrêt, le capitaine Foutah Abdourahamane pour le formidable travail abattu.

A l’intérieur de la maison d’arrêt et avant même d’aller à la rencontre des détenus des trois quartiers (Homme-Femmes-Mineurs), le ministre s’est intéressé aux conditions de leur restauration. Il a visité de prime abord la cuisine pour s’assurer que le droit à l’alimentation des détenus est garanti. Là aussi, le ministre a trouvé une cuisine rénovée, élargie et modernisée, moins gloutonne en bois de chauffe et dotée d’une cheminée. Une situation somme toute réjouissante qu’il a tenu à saluer avant d’aller échanger sans tabous avec les détenus tant au niveau du quartier des hommes, des femmes que des mineurs pour connaitre les préoccupations et doléances, mu qu’il est par le souci permanent de voir les centres pénitentiaires du Niger s’humaniser davantage. Devant les détenus, le ministre Marou Amadou a tenu à présenter ses excuses pour certaines promesses non encore tenues tout en les rassurant quant à sa volonté et celle du gouvernement de tout mettre en œuvre pour que les conditions de détention dans tous les centres pénitentiaires soient améliorées et conformes aux normes internationales requises.

Le ministre a ensuite écouté, avec beaucoup d’attention, les doléances exprimées par les détenus et qui ont pour noms la lenteur dans le traitement des dossiers, les longues détentions sans jugement ou même des préoccupations à caractère personnel. Il leur a promis de s’y atteler en ce qui le concerne et a instruit les responsables de la maison d’arrêt pour plancher sur les questions relevant de leur ressort. Qu’il s’agisse des hommes, des femmes et des mineurs qu’il a rencontrés, les détenus ont unanimement reconnu que les conditions de détention ont été véritablement améliorées malgré la surpopulation carcérale persistante. Ils n’ont pas manqué de remercier le ministre et les responsables dudit centre.

Le représentant des détenus communément appelé Sarkin Kasso a aussi exprimé la gratitude et les remerciements de ses camarades qui constatent que beaucoup a changé depuis quelques mois tant en ce qui concerne l’alimentation, la santé des détenus et l’hygiène de la maison d’arrêt tout comme la sécurité à l’intérieur s’est considérablement améliorée.

Après avoir rencontré les pensionnaires de la maison d’arrêt et pris connaissance de leurs soucis, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a également visité le bureau du greffier et l’infirmerie où s’est rendu au chevet des malades et enquis de la disponibilité des produits de soin. Il a aussi visité le bureau des travailleurs sociaux, les ateliers de couture, les dortoirs pour mineurs dont deux en chantier pour augmenter la capacité d’accueil. C’est avec un sentiment de satisfaction que le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a pris congé des pensionnaires de la maison d’arrêt de Niamey non sans demander au régisseur de lui faire un rapport complet de la situation des détenus en vue de prendre toutes les dispositions qui s’imposent selon les cas pour des meilleures conditions de détention.

l Zabeirou Moussa

 18 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique