Fin de formation à Ouallam du 7ème contingent nigérien de la MINUSMA : 850 éléments et femmes prêts pour être déployés au Mali dans le cadre du maintien de paix

Le 7ème contingent nigérien de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) vient de boucler à Ouallam un entraînement intense de dix (10) semaines aux opérations de maintien de la paix, conformément aux dispositions de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Fort de 850 hommes et femmes des Forces de Défense et de Sécurité du Niger, ce contingent sera incessamment déployé sur le terrain, précisément au Mali où il servira dans le seul but de ramener la paix et la quiétude dans le septentrion de ce pays. La cérémonie marquant la fin de cette formation est intervenue vendredi 16 Aout 2019, dans le camp de militaire de Ouallam sous la présidence du ministre de la Défense Nationale, M. Kalla Moutari en présence de l’Ambassadeur des Etats Unis au Niger, S.E Eric Whitaker, ainsi que le Chef d’Etat Major adjoint des Armées et autres officiers supérieurs des Forces de Défense et de Sécurité.

C’était sous une pluie que le ministre de la Défense Nationale a reçu les honneurs des militaires au camp militaire de Ouallam avant de se rendre sur le lieu de la cérémonie. Le Niger s’est engagé depuis 2013 aux cotés de la communauté internationale pour aider le Mali à retrouver son intégrité territoriale précisément dans sa partie Nord, tombée sous l’emprise des groupes terroristes suite à l’effondrement de l’Etat en Libye. La formation de ce contingent a été assurée par une coalition de formateurs issus des Forces Armées Nigériennes mais également d’autres Nationalités. Ces formateurs sont au total au nombre de 28 personnes dont 18 Américains. Parmi les institutions des pays amis ayant aidé l’Armée Nigérienne à dispenser cette formation, on note un détachement de Global Peace Operations Initiative (GPOI) et d’un programme de formation spécifique contre les engins explosifs improvisés par le Service de l’Action contre les Mines des Nations Unies (UNMAS).

Selon le ministre de la Défense Nationale, les partenaires du Niger ont en plus de la formation, mis à la disposition des Forces Armées Nigériennes d’importantes quantités de matériels divers, utiles à l’engagement de ce bataillon au Mali. Raison pour laquelle M. Kalla Moutari a salué l’exemplarité de la coopération avec les partenaires du Niger, en l’occurrence les Américains tout en leur témoignant la gratitude du pays pour les efforts fournis dans le cadre de la montée en puissance de ce septième contingent nigérien de la MINUSMA. Le ministre de Défense Nationale s’est adressé au personnel du 7ème bataillon nigérien de la MINUSMA en ces termes : « vous êtes désormais prêts à remplir votre mission au sein de la MINUSMA. Gardez toujours à l'esprit que vous êtes nos ambassadeurs pendant tout votre séjour au Mali. A ce titre, vous devrez faire montre de professionnalisme, d'intégrité, d'abnégation et de discipline sans faille. En un mot, vous devez toujours être exemplaires. Je sais d'ores et déjà que je peux compter sur vous pour perpétuer la solide réputation des contingents nigériens qui vous ont précédés sur divers théâtres d'opérations extérieures ».

Auparavant, l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Niger, S.E Eric Whitaker a relevé que l'Armée nigérienne est l'une des institutions les plus fiables du pays. « Des institutions fortes comme celle-là sont extrêmement importantes pour soutenir la démocratie. L'on ne cessera jamais de parler de l'importance de la participation continue du Niger au sein de cette mission des Nations Unies en cette heure critique du processus démocratique au Mali. Aussi, il est important de noter que ce bataillon jouera un rôle de sécurité, vital lors des prochaines élections parlementaires et restera la première ligne de défense de la région contre l'extrémisme violent et l'instabilité émanant du Mali. Votre présence donne au peuple malien l'espoir que ses voisins de la région et la communauté internationale ne l'ont pas oublié au moment où il en a besoin ».

S.E Eric Whitaker devait aussi assurer les autorités nigériennes que son pays est déterminé à travailler avec le Niger pour se développer et être davantage capable de faire face aux nombreuses menaces qui pèsent sur la région. « Pour démontrer notre engagement au Niger, le Gouvernement américain a fourni cette année trois véhicules blindés tactiques de type PUMA pour votre formation avant le déploiement pour le maintien de la paix. En outre, les États-Unis consacrent 4 (quatre) millions de dollars aux travaux d'amélioration des infrastructures du Centre de Formation au Maintien de la Paix de Ouallam. Ce projet aura lieu en Octobre et apportera des améliorations en matière de sécurité, notamment un mur en béton armé sur tout le périmètre du camp et un Point de Contrôle d'Entrée. Ce projet construira également une clinique médicale, de nouvelles latrines et une réhabilitation des anciennes latrines et douches, ainsi que l'installation de systèmes d'alimentation en électricité et en eau. Nous espérons que ces travaux amélioreront la sécurité et les conditions de vie de cet important Centre de formation », a souligné l’Ambassadeur des Etats Unis au Niger.

Au cours cette cérémonie, il a été remis à des éléments de ce contingent des certificats, justifiant leur distinction tout au long de cette formation. Quant aux formateurs du programme Global Peace Operations Initiative (GPOI), ils ont aussi reçu des mains du ministre de la Défense Nationale des cadeaux ainsi que des lettres de félicitation pour avoir dispensé cette formation avec tout le professionnalisme requis.

Hassane Daouda, Envoyé Spécial (onep)

19 août 2019
Source: http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique