Atelier de lancement de la Demande de Proposition relative au recrutement de consultants : Informer les bureaux d’études sur les procédures du MCA-Niger

Le Millenium Challenge Account Niger a organisé le vendredi 30 Aout dernier, à la Chambre de Commerce, un atelier d’information dans le cadre du lancement de la demande de proposition relative au recrutement de consultants chargés de la préparation de l’APS/APD/EIES/PGES pour la construction et /ou la réhabilitation d’infrastructure (CRA) dans les régions de Dosso, de Maradi, de Tahoua et de Tillabéry. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre des plans pluriannuels d’investissements communaux résilients au climat (ICRIPS) plusieurs besoins ont été identifiés au niveau de ces communes. Ainsi, chacune des communes d’intervention du CRA fera l’objet d’une étude de faisabilité.

Cet atelier a pour objectifs d’informer les participants sur le lancement de la Demande de Proposition pour les Marchés de services de consultants dans le cadre de la construction /réhabilitation des infrastructures de l’activité CRA ; d’échanger sur les étapes du processus de sélection des consultants selon la procédure ‘’livrables indéfinis et quantité indéfinies (IDIQ)’’ et enfin de répondre aux questions sur les procédures de passation des marches au MCA Niger. Diverses présentations ont été faites lors de cet atelier par des membres du MCA Niger aux participants dont les représentants de différents bureaux d’études qualifiés dans les études, suivi et contrôle d’infrastructures.

D’après, Mme Halima Bako, Manager Secteur Privé au MCA-Niger, cet atelier technique fait suite à celui tenu le 14 Novembre 2018 où le MCA-Niger a informé le secteur privé dans sa globalité (les bureaux d’études et les entreprises de travaux publics) par rapport aux IDIQ ’’livrables indéfinis et quantité indéfinies’’. « Nous les avons prévenus que dans le cadre du projet CRA, nous avons prévu des travaux d’infrastructures à Maradi, Dosso, Tahoua et Tillabéry », a-t-elle déclaré. Aussi, elle a profité de l’occasion pour demander aux participants ayant des connaissances dans le secteur privé de travaux et dans l’agro business à les encourager à venir au MCA-Niger. Cela afin qu’ils leurs expliquent les opportunités existant dans ce programme. Enfin, elle a rassuré l’assistance qu’ils tiennent à faire ce programme une réussite avec leur appui. Après cette intervention, diverses présentations ont été faites notamment sur les aspects techniques de la Demande de Proposition, sur les exigences du Millenium Challenge Corporation (MCC) en matière environnementale et enfin sur les aspects de passation des Marché types livrables indéfinis et quantités indéfinies (IDIQ) afin d’expliquer aux bureaux d’études les différentes étapes à suivre ainsi que les attentes de MCA-Niger en ce qui concerne la Demande de Proposition (DP).

M. Laminou Saidou, Manager Agriculture résiliente au climat, ayant présenté les aspects techniques de la demande de proposition a indiqué qu’au MCA, ils ont deux grands projets à savoir le projet ‘’Irrigation et accès aux marchés’’ et le projet ‘’des communautés résilientes au climat’’. Cet atelier, précise-t-il, concerne le second projet au sein duquel il ya deux activités à savoir : agriculture résiliente au climat et le projet régional d’appui au pastoralisme au sahel. Dans le cadre de ce projet, le MCA-Niger a comme mission d’appuyer 16 communes des 4 régions suscitées, à élaborer et à mettre en place des plans d’investissements résilients au climat. C’est ce qui explique d’ailleurs le besoin dans un premier temps des bureaux d’études spécialisés dans les études techniques d’impact environnemental et social qui aideront à préparer les dossiers techniques de mise en œuvre avant de d’aller vers les bureaux qui vont les réaliser. « De cet atelier, nous devons sortir avec une pré-qualification d’un certain nombre d’entreprises avec qui nous allons travailler » a-t-il dit.

Rahila Tagou

02 septembre 2019
Source :http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique