Chine /Séminaire pour les responsables des médias et journalistes du Niger : Renforcement de la coopération médiatique entre les deux pays

Environ une vingtaine de journalistes, des responsables des médias, des représentants du Ministère de la Communication du Niger participent depuis le 10 septembre dernier à un séminaire de formation à Pékin en Chine. Organisé par l’Institut de Recherche et de Formation de l’Administration Nationale de la Radio et de la Télévision Chinoise (NRTA, RPC) avec le soutien du Ministère du Commerce de la République Populaire de Chine, cette session de formation la 3ème du genre durera trois semaines et a pour thème «Coopération main dans la main en créant ensemble un meilleur demain». Le NRTA a formé à ce jour plus de 4000 hommes des medias dont 17 nigériens. À travers ce cadre, l’Institut veut créer une plateforme d’échanges entre la Chine et l’Afrique dans le domaine médiatique. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mme Liu YING, Vice-présidente dudit institut.

Dans son discours d’ouverture, la Vice présidente de l’Institut de Recherche et de Formation de l’Administration Nationale de la Radio et de la TélévisionChinoise (NRTA, RPC) a souligné l’importance de la coopération sino africaine, qui a-t-elle dit date de longue date, car ayant duré des décennies. « Nous avons vécu les mêmes moments historiques, nous avions établi une confiance bilatérale entre nous. Depuis plusieurs années, la Chine entretient de bons rapports avec le continent africain», a précisé Mme Liu YING. Parlant spécifiquement du cas du Niger, elle a soutenu que cette coopération a pris ses racines depuis 1996. Ces relations ne font que s’intensifier avec des fruits remarquables dans plusieurs secteurs.

Mme Liu YING a ensuite expliqué que depuis 2015, l’Institut a organisé des séances de formation pour les pays africains, précisant qu’à ce jour on compte plus de 4.000 représentants des medias issus des pays africains qui ont été formés dont 72 Nigériens. « Ce genre de programme constitue un lien fort pour nos deux pays », a-t-elle estimé. La Vice présidente du NRTA, RPC a confié que des accords ont été signés dans le cadre de la coopération médiatique, concourant ainsi au renforcement des liens d’amitié sino africains. Elle a, ensuite, mis l’accent sur le thème de la présente session, qui dénote le lien qui unit nos deux pays. Pour Mme Liu YING, la coopération des médias est un plan d’actions qui peut établir un partenariat stratégique avec l’Afrique. « Nous sommes prêts à promouvoir singulièrement le secteur cinématographique avec plus de production de qualité », a-t-elle assuré rappelant qu’en mai 2010 la Radio Chine a animé des émissions à Maradi (Niger). Cela prouve que cette coopération dans le domaine des médias sera de plus en plus renforcée. «Je fonde l’espoir que cette formation pourrait être satisfaisante au regard de l’agenda prévu qui vous permettra sans doute d’avoir des connaissances approfondies sur la Chine, de la découvrir dans sa diversité culturelle et de voir et apprécier toutes ses potentialités » a-t-elle dit aux participants.

Le représentant de la délégation nigérienne, M. Sadi Arimy Directeur general de l’Agence Nigérienne de Presse (ANP) a exprimé, au nom des participants, sa gratitude aux autorités chinoises particulièrement les responsables de l’Institut NRTA, RPC et l’Ambassade de Chine au Niger pour le soutien qu’ils ont apporté à la faveur de ce séjour. A travers cette initiative, estime-t-il, l’Institut aide les entreprises de presse à développer leurs marchés étrangers, à promouvoir la coopération, à dynamiser les échanges économiques et technologiques internationaux. «C’est pour particulariser ces échanges avec le Niger que la Chine organise ses sessions en Français bien que ce ne soit pas sa langue officielle », a-t-il souligné. Avec les pays africains, la Chine développe un type de partenariat dit ‘’gagnant gagnant ‘’ caractérisé par sa durabilité, l’égalité, les avantages réciproques et la coopération globale.

A noter qu’au cours de ce séjour en Chine, les participants auront des voyages culturels avec des visites guidées sur le terrain, des communications sur plusieurs thématiques. Les stagiaires auront également droit à des partages d’expériences afin de mieux apprécier la culture chinoise dans toute sa plénitude. Et, à la fin, il y’aura une cérémonie de remise de certificats aux participants.

l Aïssa Abdoulaye Alfary, Envoyée Spéciale

12 septembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique