Choix du représentant du Niger à la CCJA : Une affaire qui fait grincer des dents dans les milieux des magistrats

Choix du représentant du Niger à la CCJA : Une affaire qui fait grincer des dents dans les milieux des magistratsSelon des sources dignes de foi, par une correspondance frappée du sceau de la confidentialité envoyée dans les Tribunaux et Cours, le ministre de la Justice demande aux magistrats désirant postuler au poste de représentant du Niger à la CCJA (Cour commune de justice et d’arbitrage) de l’OHADA, de faire parvenir leur dossier. À cet effet, des magistrats de renom et de grande probité ont fait leurs dossiers pour prétendre à ce poste international afin de prouver davantage et faire témoigner dans l’espace UEMOA leurs compétences. Mais, quelle ne fut leur surprise. En lieu et place d’un entretien ou d’un test, le ministre de la Justice et son staff se seraient isolés pour désigner un magistrat qui n’aurait jamais, selon nos sources, exercé dans une Cour d’appel. C’est cette situation qui serait en train de creuser un fossé entre les magistrats et le ministre de la Justice. Lesquels jugeraient, d’ailleurs, l’acte du ministre Marou Amadou d’injuste. Cela, au vu des backgrounds des six autres candidats. Cette affaire a provoqué une onde de critiques et de réprobations au sein du corps de la magistrature. D’ailleurs, pour certains, le choix opéré par le ministre de la Justice est attaquable devant les juridictions compétentes. Et ça bouillonne de partout dans les milieux judiciaires. Pour l’heure, on se garde de donner les noms des magistrats qui ont été recalés pour le poste à la CCJA.
À suivre !

15 septembre 2019
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique