Sommet du G5 Sahel sur l’Energie vendredi à Ouagadougou en présence du Président Issoufou Mahamadou : Les Chefs d’Etat ont souscrit aux objectifs de l’initiative ‘’Desert to Power’’ visant à fournir l’électricité à 60 millions de personnes à l’horizon 203

Sommet du G5 Sahel sur l’Energie vendredi à Ouagadougou en présence du Président Issoufou Mahamadou : Les Chefs d’Etat ont souscrit aux objectifs de l’initiative ‘’Desert to Power’’ visant à fournir l’électricité à 60 millions de personnes à l’horizon 203Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, Président en Exercice de la CEDEAO a pris part, le vendredi 13 septembre 2019 dans l’après-midi à Ouagadougou, au Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat du G5 Sahel sur l’Energie.

Cette rencontre, présidée par SEM Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso, Président du G5 Sahel, a été sanctionnée par un communiqué final et une conférence de presse animée par le Chef de l’Etat burkinabé et le Président de la Banque Africaine de Développement (BAD) Dr. Akinwumi A. Adesina.

Elle a porté notamment sur l’initiative « Desert to Power» au Sahel, présentée officiellement par le Président de la BAD aux dirigeants du G5 Sahel. La réussite de cette initiative « donne l’opportunité de renforcer le partenariat Sud-Sud. », indique un communiqué de presse publié par la BAD. Au moins 20 milliards de dollars américains devront être mobilisés auprès des partenaires au développement, avec pour objectif de garantir l’accès universel à l’électricité à plus de 60 millions de personnes, grâce à l’énergie solaire, poursuit le communiqué.

Dans les pays du G5 Sahel, quelque 60 millions de personnes subissent les conséquences d’un déficit d’accès à l’électricité, avec pour les secteurs clés de l’économie, une lourde dépendance aux énergies fossiles, une faiblesse des capacités de production et des infrastructures physiques, précise la même source.

Dans le cadre de sa stratégie d’électrification de l’Afrique, la BAD s’est résolument engagée à accélérer l’accès à une énergie de qualité et à moindre coût pour les populations africaines. Des interconnexions essentielles de réseaux ont été approuvées par le Conseil d’administration de la Banque : Mali-Guinée, Nigeria-Niger- Bénin- Burkina Faso et Tchad-Cameroun.

L’initiative « Desert to Power » (DTP) couvre 11 pays : Burkina Faso, Érythrée, Éthiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Soudan, Djibouti, Sénégal et Tchad. L’objectif est d’installer près de 10 gigawatts de capacité solaire d’ici à 2030.

En ouvrant les travaux de ce 10ème Sommet du G5 Sahel, SEM Roch Marc Christian Kaboré a salué la présence de ses pairs qui est « le gage de votre constante disponibilité à œuvrer à la réalisation de notre vision commune qui est de faire des pays du G5 Sahel un espace économiquement intégré, socialement prospère, culturellement riche, où la sécurité et la paix règnent de façon durable. »

Il a affirmé que « pour venir à bout du terrorisme dans le Sahel, l’opérationnalisation de la stratégie pour le développement et la sécurité des pays du G5 Sahel s’avère extrêmement impérative et urgente. »

Après avoir rappelé que l’une des composantes de cette stratégie porte sur l’accès à l’énergie, le Président du G5 Sahel a souligné que « c’est dans la perspective de relever le défi de la transition énergétique que nous avons tous décidé de mener la réflexion lors de ce Sommet du G5 Sahel sur l’initiative ‘’Desert to Power’’».

Le thème retenu pour ce sommet est : ‘’exploiter l’énergie solaire pour le développement socio-économique des pays du G5 Sahel’’. « La pertinence de ce thème, a-t-il noté, réside d’une part dans le fait que les potentialités des sources d’énergies renouvelables sont sous-exploitées et d’autre part, interpelle les acteurs à tous les niveaux à rechercher les voies et moyens de parvenir à une transition énergétique réussie. »

« Les résultats des travaux de réflexion de nos experts sur l’initiative ‘’ Desert to Power ’’ nous permettrons de prendre les décisions qui s’imposent afin de faire du domaine de l’énergie un maillon essentiel dans le développement socio-économique durable des pays du G5 Sahel », a dit le Président   du G5 Sahel.

Dans le communiqué final, les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont, entre autres, reconnu l’importance fondamentale de l’énergie pour le développement économique, la stabilité et la réduction de la pauvreté et rappelé le faible niveau de l’accès à l’électricité dans la sous-région. Ils ont également souligné la forte dépendance de la sous-région aux combustibles fossiles importés pour la production de l’électricité.

Face à ce constat, ils ont souscrit aux objectifs de l’initiative ‘’Desert to Power’’ pour le G5 Sahel visant à fournir l’électricité à 60 millions de personnes à l’horizon 2030, par la mise en place d’une capacité de production solaire d’au moins 1.100 MW.

Les dirigeants du G5 Sahel ont approuvé le plan global proposé pour la mise en œuvre de l’initiative et notamment la création d’une ‘’Task force ‘’ commune sur l’initiative. Dans ce sens, ils ont demandé aux Ministres de l’Energie des pays membres de l’organisation de collaborer avec la Banque Africaine de Développement pour la mise en œuvre du plan global approuvé.

Après avoir souligné l’importance d’une bonne préparation des projets en vue de la réalisation des objectifs de l’initiative, ils ont appelé les donateurs et les partenaires au développement à soutenir les pays du G5 Sahel pour la mobilisation des 140 millions de dollars US nécessaires à la préparation des projets. Il faut noter que la BAD s’est, à cet effet, engagée à débloquer 20 millions de dollars US américains.

Les Chefs d’Etat ont salué l’engagement de la BAD d’accueillir la « Task force’’ et de mobiliser des ressources pour son fonctionnement et ses activités auprès du Fonds Africain de Développement (FAD), du Fonds pour l’Energie Durable en Afrique (SEFA) et d’autres sources de financement. Ils ont également salué la présentation de l’Initiative Desert to Power par le Président de la BAD lors du récent sommet du G7 à Biarritz et le soutien exprimé par les dirigeants du G7 à cette initiative.

Il faut noter qu’un déjeuner de travail a regroupé le même jour autour de l’hôte du sommet, SEM Roch Marc Christian Kaboré, les autres Chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel à l’Hôtel Laïco.

Abdourahmane Alilou AP/PRN

16 septembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique