Déploiement du matériel d’enrôlement biométrique pour la zone 1 : 3500 kits à destination des localités de Dosso, Agadez, Tahoua et Tillabéri

Le département de la logistique de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a lancé, hier mardi 24 septembre 2019, à partir de Niamey, l’acheminement des kits d’enrôlement pour le fichier électoral biométrique à destination des régions de la zone 1 (Agadez, Dosso, Tahoua et Tillabéri). Avec 3500 kits déployés, cette première phase, dont le démarrage est prévu le 1er octobre prochain, va couvrir l’ensemble des localités des 4 régions, en 5 étapes et au bout de 3 mois, conformément à l’agenda de la CENI. Après avoir constaté, sur place, l’organisation de l’acheminement du matériel, le président de la CENI, Me Issaka Sounna a été rassuré des dispositions logistiques.

L’enrôlement pour l’élaboration du fichier électoral biométrique se déroulera en deux phases, pour un délai cumulé de 6 mois, sur l’étendue du territoire national et au niveau de la diaspora nigérienne. A partir de 1er octobre prochain, jusqu’en fin décembre 2019, l’opération concernera uniquement les localités de la zone 1 (Dosso, Agadez, Tahoua et Tillabéri) et la seconde phase aussi de 3 mois couvrira à son tour celles les régions de Diffa ; Maradi; Niamey; Zinder et la diaspora nigérienne.

La zone 1 compte une population en âge de voter estimée à 4 921 772. Pour ce faire dans des conditions de bon déroulement de l’opération et sur la base du calcul qui a été fait, chaque région est divisée en cinq aires, sur une proportion approximative de l’effectif des personnes en âge de voter. Au niveau de chaque aire, les équipes vont opérer durant 14 jours. Au cours des 14 premiers jours les 3500 kits seront donc, répartis équitablement, dans les localités des 32 communes que compte l’aire 1 de la zone 1, a expliqué, le chef du département logistique de la CENI, M. Issa Boukari. La répartition par région est de 266 kits pour Agadez ; 1363 pour Tahoua ; 745 pour Dosso et 1126 pour Tillabéri, soit au total les 3500.

Le chef du Département Logistique de la CENI a rappelé qu’il est prévu par région, deux superviseurs régionaux et deux communaux. Quant, aux contrôleurs d’enrôlement, ils sont, globalement, au nombre de 686. Notons que les kits sont accompagnés des formulaires d’enrôlement (en support papier), et des fiches de témoignage. A l’embarquement les kits sont, d’ores et déjà répartis en lots pour chacune des 32 communes de l’aire 1 de la zone 1.

En présence du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Me Issaka Sounna, venu s’enquérir de l’organisation de cet acheminement de matériel, le chef de la logistique a rassuré davantage, que des dispositions adéquates sont prises pour le déploiement à temps des kits, ainsi que pour la conduite de toute l’opération.

Selon le Directeur chargé de l’informatique et du fichier électoral biométrique, M. Oumarou Saïdi, quelques jours permettront au personnel, lorsqu’il passe d’une localité à une autre, de procéder à la relocalisation et à la reconfiguration des dispositifs, pour structurer les données par emplacement. D’où le délai global de 2 à 3 mois. « Il est important que la classe politique fasse la sensibilisation nécessaire, en parallèle de ce que la CENI est en train de faire », estime M. Oumarou Saïdi.

Le fichier électoral biométrique, rappelle-t-on, est une innovation au Niger, du fait pratique qu’elle intègre des données biométriques individuelles. La spécificité aussi, est qu’elle ne permet qu’à celui qui est enregistré dans le fichier de voter, au moment des élections. Au total, ce sont 6860 kits qui serviront pour donner l’opportunité à tous les citoyens en âge de voter de se faire enrôler sur toute l’étendue du territoire et au niveau de la diaspora.

Mahamane Chékaré Ismaël

26 septembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique