CDS RAHAMA : Point de presse Maître Madougou Boubacar élu Président du Parti

CCDS RAHAMA : Point de presse Maître Madougou Boubacar élu Président du PartiLa Convention Démocratique et Sociale (CDS-Rahama) a organisé, du 21 au 23 septembre 2019 à Niamey, les travaux de la 15ème Délégation nationale et du 8ème Congrès ordinaire du Parti. Ces assises interviennent après la signature d’un protocole d’accord entre les ailes adverses pour ramener la sérénité, à quelques mois des élections générales. Mais cela ne semble pas faire partie de l’agenda de certains responsables malgré cette volonté affichée en vue de réunifier le CDS et de le doter d’un nouveau bureau unique et consensuel.

Maitre Boubacar MADOUGOU, le Président élu après le bras de fer engagé par Abdou AMANI et ses partisans, a convoqué un point de presse, le 24 septembre 2019, pour expliquer les tenants et les aboutissants des assises du CDS-Rahama. Maitre MADOUGOU a expliqué à la presse qu’il leur a fallu toute la journée du samedi pour pouvoir même faire rentrer les délégués dans la salle à cause notamment de l’intransigeance de son challenger qui, selon lui, « ne voulait pas, en fait, la tenue de ce congrès ». C’était sans compter sur le courage et la détermination des congressistes qui tiennent à l’organisation de ces assises. C’est ainsi que les travaux avaient débuté par l’examen des textes. « On a demandé aux 8 régions de se prononcer et à la suite des différents débats, 6 régions ont demandé la modification de l’article 48 en ramenant la durée du mandat à 1 et de justifier les 10 ans dans le parti » a déclaré Maitre Boubacar MADOUGOU. C’est sur ces entre-faits que le candidat Abdou AMANI et ses partisans ont décidé de quitter la salle. Cet incident, somme toute mineur, n’a pas empêché au Congrès souverain de continuer ses travaux et d’élire un nouveau bureau devant les trois huissiers présents. « Les élections doivent se faire sur la base des nouveaux textes, du nouveau statut et règlement intérieur. Il s’y oppose et s’acharne à dire que ce sont les textes adoptés en 2014-2015 qui doivent régir la mise en place de nouvelles structures du parti » a annoncé Maitre Boubacar MADOUGOU en parlant de son adversaire. « Nous, on a décidé de continuer nos travaux. On a fait venir trois huissiers pour qu’ils constatent que M. Abdou AMANI et son complice ont quitté la salle, qu’ils constatent que les travaux du Congrès se sont poursuivis avec le reste des délégations » a déclaré MADOUGOU. C’est ainsi qu’un nouveau bureau de séance, présidé par Amadou ROUFAYE dit Chofa de Zinder, a été mis en place pour continuer les travaux. Et à l’issue des délibérations, les candidatures de Maitre Boubacar MADOUGOU et d’Amadou ROUFAYE dit Chofa ont été examiné. Ce dernier a désisté en faveur de son vis-à-vis. C’est donc à l’unanimité des délégués présents que Maitre Boubacar MADOUGOU a été proclamé Président du CDS-Rahama. Ce fut, après l’élection du Président, celle du Vice-président. La région de Zinder a présenté un candidat, en la personne de l’ancien député Moutari KADRI, qui a été accepté par les congressistes. Tout en appelant leurs camarades à une union sacrée, Maitre Boubacar MADOUGOU et ses compagnons s’attèlent déjà à déposer les conclusions de ces assises au Ministère de tutelle des partis politiques.

 Saïdou Ali

04 octobre 2019 
Source : La Hache 

Imprimer E-mail

Politique