Ouverture de la deuxième session ordinaire du Conseil National du Travail au titre de l’année 2019 : Les élections professionnelles et les logements sociaux au centre de la rencontre

Ouverture de la deuxième session ordinaire du Conseil National du Travail au titre de l’année 2019 : Les élections professionnelles et les logements sociaux au centre de la rencontreLe Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, a présidé hier, dans la salle des banquets, la cérémonie d’ouverture de la deuxième session ordinaire du Conseil National du Travail, au titre de l’année 2019. Cette rencontre a réuni les membres du gouvernement, les représentants des organisations professionnelles des employeurs et les représentants des organisations professionnelles des travailleurs

En prenant la parole, le Premier Ministre Brigi Rafini a d’abord mentionné que la présente session se tient au lendemain de la proclamation des résultats des élections professionnelles. Ce scrutin, explique le Chef du Gouvernement, le tout premier du genre, a permis de mieux apprécier le poids réel de chaque Centrale Syndicale, c’est-à dire sa représentativité sur l’échiquier social de notre pays. Il était, a précisé SE. Brigi Rafini, la seule condition pour déterminer démocratiquement les Centrales qui doivent avoir désormais à se prononcer et à entretenir des relations dans le cadre du dialogue social avec le gouvernement. Le Premier Ministre a à cet effet félicité, au nom du Président de la République et du gouvernement, l’ensemble des acteurs qui ont été mobilisés pour la tenue de ce scrutin, qui s’est déroulé dans la sérénité et la transparence.

Le Chef du Gouvernement a également salué le fair-Play des Centrales Syndicales qui ont accepté jusqu’au bout les règles du jeu démocratique et en conséquence les résultats des urnes. "Nous avons pour cette deuxième session essentiellement deux points inscrits à l’ordre du jour, notamment la question de la redynamisation du dialogue social pour lequel nous devons réexaminer notre feuille de route et la question des logements sociaux pour lesquels une présentation vous sera faite d’un programme de construction des logements sociaux de l’Etat sur l’ensemble du territoire et pour lesquels nous allons recueillir vos observations et vos appréciations», a souligné le Premier Ministre.

S’agissant des logements sociaux, a rappelé le Chef du Gouvernement, le Programme de Renaissance acte II a prévu la construction de 25 000 logements sociaux ; c’est une grande préoccupation pour le Président de la République et pour le gouvernement. C’est pourquoi, a fait savoir SE. Brigi Rafini, les Autorités de la 7ème République se sont attelées à identifier les modalités de lotissement des terrains et leur viabilisation dans les 8 régions de notre pays (les types des logements et leur coût, les conditions d’accès aux différents sites et l’évaluation financière globale, ainsi que le mode de financement de l’opération). « L’objectif pour nous étant de disposer d’un programme dynamique de construction des logements sociaux accessibles pour toutes les bourses», a soutenu le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini.

Aïchatou Hamma Wakasso

11 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique