Le dilatoire au CDS Rahama continue : AMANI Abdou dénature les faits en mauvais perdant !

Le dilatoire au CDS Rahama continue : AMANI Abdou dénature les faits en mauvais perdant !On se rappelle que la Convention Démocratique et Sociale (CDS-Rahama) avait organisé, du 21 au 23 septembre 2019 à Niamey, les travaux de sa 15ème Délégation nationale et du 8ème Congrès ordinaire du Parti. A l’issue de ces travaux, Maitre Boubacar MADOUGOU est élu à l’unanimité des délégués présents. Ce que ne semble pas avaler jusqu’à aujourd’hui son principal challenger, AMANI Abdou qui multiplie le dilatoire à travers la presse portant ainsi un coup d’arrêt à la dynamique de la réconciliation prônée par le Président élu du CDS, Me Boubacar MADOUGOU.

Voilà quelqu’un qui cherche à forcer le destin. AMANI Abdou qui avait été humilié par les délégués lors du dernier congrès du parti continue de revendiquer la présidence du parti. Il se répand dans la presse locale multipliant ainsi les bourdes. En effet, les choses sont très claires : Me MADOUGOU reste le Président élu du CDS Rahama ! Le Vice-président national du parti, Elhadji KADRI Mouctari, l’a réitéré dans un Droit de réponse envoyé à un journal de la place, qui avait sans doute été manipulé avant de se ressaisir. Car le média a publié l’intégralité du Droit de réponse, comme la Loi l’y oblige, mais il s’est aussi abstenu de le commenter, comme le font d’habitude les journaux qui croient en la crédibilité de leurs sources. AMANI a été battu à la régulière ! Ce que le président Me Boubacar MADOUGOU a expliqué à la presse le 24 septembre dernier. Il avait notamment souligné le temps perdu pour pouvoir faire rentrer les délégués dans la salle, à cause notamment du dilatoire de son challenger qui, selon lui, « ne voulait pas, en fait, la tenue de ce congrès ». Les 8 régions s’étaient prononcées sur l’amendement de l’article 48 des statuts et, à la suite des différents débats, 6 ont demandé sa modification » a déclaré Maitre Boubacar MADOUGOU. Les travaux s’étaient poursuivis malgré le départ précipité de AMANI Abdou de la salle car il sentait sa défaite. A l’issue des délibérations, les candidatures de Maitre Boubacar MADOUGOU et d’Amadou ROUFAYE dit Chofa avaient été examiné. Ce dernier a désisté en faveur de son vis-à-vis. C’est donc à l’unanimité des délégués présents que Maitre Boubacar MADOUGOU a été proclamé Président du CDS-Rahama. Ce sont là les véritables faits qui ont caractérisé les travaux de la 15ème Délégation nationale et du 8ème Congrès ordinaire du Parti. Toute autre interprétation relève du dilatoire.

Saïdou Ali

22 octobre 2019
Source : La Hache

Imprimer E-mail

Politique