Session de travail sur la consolidation des résultats des évaluations des derniers processus électoraux au Niger : Echanges entre acteurs politiques et propositions aux instances décisionnelles

Le National Democratic Institute, (NDI) a organisé hier matin à l’hôtel Royal Palace de Niamey, une session de travail sur la consolidation des résultats des évaluations des derniers processus électoraux au Niger. Au cours de cette session de travail regroupant plusieurs partis politiques du Niger, le rapport de consolidation et de croisement des constats et recommandations des rapports d’évaluation des processus électoraux au Niger a été présenté par Dr Amadou Hassane Boubacar, constitutionaliste et consultant du NDI. Cette session de travail, a pour objectif de permettre aux acteurs politiques de discuter et de faire des propositions, aux instances décisionnelles.

Cette activité, a indiqué la directrice résidente du National Democratic Institute (NDI), Mme Latifa Mai Moussa «s’inscrit dans le cadre du programme promouvoir une alternance démocratique pacifique à travers des élections libres, pacifiques et transparentes au Niger », financé par l’agence des Etats Unis pour le Développement International(USAID), mis en œuvre par le NDI ».

Cette session fait suite à un travail qui a consisté au croisement des résultats de différents rapports d’évaluation des processus électoraux, et à faire ressortir les constats et les recommandations déjà solutionnés et ceux en instance de résolution, a précisé Mme Latifa Mai Moussa. Aussi, elle a ajouté que la session vise à présenter le travail fait et permettre aux acteurs politiques d’en discuter et de faire des propositions aux instances décisionnelles. Les documents qui ont été examinés par le consultant du NDI, Dr. Amadou Hassan Boubacar sont issus des évaluations conduites par des institutions et organisation crédibles.

Selon Latifa Mai Moussa, les rapports croisés et consolidés sont issus des évaluations conduites par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 2016, l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en 2016 ; la mission d'observation de l'Union Européenne (DUE) en 2011 ; le National Démocratie Institute (NDI) en 2016 ; le rapport de Monitoring de presse et médias lors des élections du CSC en 2016.

Au cours de cette session, les participants vont prendre connaissance des constats et des recommandations, faits par ces évaluations, connaître les recommandations prises en compte et celles en instance de l'être, faire des propositions contributives allant dans le sens de favoriser un dialogue politique inclusif.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley

23 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique