Zinder : Echanges sur l’engagement citoyen avec les différents acteurs concernés par les activités du PEAMU

Le Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement a organisé du 2 au 3 décembre dernier à Zinder, un atelier d’échanges sur l’engagement citoyen avec les Mairies, l’Administration scolaire, les autorités coutumières, les leaders d’opinion, la société civile et les populations bénéficiaires autour des activités du Projet Eau et Assainissement en milieu Urbain (PEAMU). Cette rencontre présidée par le Secrétaire général du 1er Arrondissement Communal de Zinder, M. Laouali Mato, s’est penchée sur les réalisations accomplies par le Projet PEAMU et a apporté quelques corrections initiées par les populations dans l’optique de promouvoir les activités du projet.

A l’issue de ces consultations publiques, des comités de gestion des plaintes sont mis en place. Ils bénéficieront d’une formation et seront placés sous la tutelle de la municipalité pour recueillir les différents manquements dans la démarche du projet. La gestion des plaintes ainsi recueillies déboucheront sur un engagement citoyen.

Le Programme sectoriel Eau, Hygiène et Assainissement exécuté par le Projet PROSEHA pour la période 2016-2030, aligné aux objectifs du Développement Durable a été adopté par le Gouvernement le 9 Mai 2017, a rappelé le SG du 1er arrondissement communal de Zinder. M. Laouali Mato indique par ailleurs que ce programme s’articule autour des ambitions profondes du Programme de Renaissance Acte II, traduites à travers la Déclaration de Politique Générale du gouvernement.

Le PEAMU est un projet de développement et d’appui institutionnel, fruit de la coopération entre l’Etat du Niger et la Banque Mondiale pour un coût global de 160 millions de dollars US soit 80 Milliards de FCFA. Les objectifs spécifiques du PEAMU consistent à accroitre l’accès à des services durables d’approvisionnement en eau potable en milieu urbain, d’accroitre l’accès à des services durables d’assainissement amélioré en milieu urbain et de renforcer les capacités des acteurs de mise en œuvre.

Les résultats attendus gravitent autour du renforcement des capacités des AEP de Zinder, d’Agadez, de Niamey, de Tillabéri et la réhabilitation et renforcement des AEP dans 18 Centres secondaires au niveau national. Le PEAMU envisage également le renforcement des capacités de trois Centres secondaires à Say, Gouré et Mainé Soroa. Il prévoit enfin la construction de 21.264 latrines dans les écoles de Niamey, de Dosso et de Tillabéri, l’amélioration de la qualité de l’eau dans 6 Centres secondaires à Goudoumaria, Tessaoua, Gazawa, Guidan Roumdji, Illéla et Matankari ainsi que la mise en place de deux Stations de traitement de boues de vidange à Niamey, la construction de 20 édicules publics à Niamey et à Dosso, le suivi des mesures de sauvegarde environnementale et sociale et la promotion de l’engagement citoyen.

Sido Yacouba, ANP-ONEP/Zinder

04 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique