Fondation Tattali Iyali : Dr Lalla Malika Issoufou, un engagement sans faille pour le bien-être de la famille

Depuis sa création la fondation Tattali Iyali s’est fixée pour mission de venir en aide aux couches vulnérables. C’est dans ce registre que s’est investie la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation, qui depuis 2011 œuvre sans relâche pour le bien-être du couple mère- enfant et donc de la famille en général.

La lutte contre les fistules et autres mutilations génitales féminines, la lutte contre le cancer, le mariage des enfants et les violences basées sur le genre, la scolarisation de la jeune fille, la promotion de l’autonomisation de la femme, tels sont les domaines prioritaires de la Fondation Tattali Iyali.

L’année 2019 aura été très prolifique en termes d’agenda pour la Première Dame. En effet, Dr Lalla Malika Issoufou a saisi l’occasion des Conférences, des Fora et autres événements de haut niveau aussi bien au Niger qu’au niveau international pour plaider en faveur de l’amélioration des conditions de la femme, de l’enfant, des filles, de la famille et des couches vulnérables.

C’est ainsi qu’en marge du 33ème Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine tenu du 4 au 8 juillet dernier à Niamey, la Fondation Tattali Iyali a, en partenariat avec des Ministères concernés et des organisations internationales, organisé une série de rencontres de haut niveau sur des thématiques comme le fardeau du cancer.

Ce symposium a regroupé quelque 300 participants dont des hautes personnalités (Chefs d’Etats, parlementaires, Premières Dames, des experts, des enseignants-chercheurs), des acteurs de la société civile, les représentants du secteur privé, les institutions de recherche, les Organismes des Nations Unies, les Partenaires techniques et financiers, etc.

Le 7 juillet 2019, toujours en marge du 33ème Sommet de l’UA, s’est tenue une autre réunion des Premières Dames de la CEDEAO sur le mariage des enfants. Cette rencontre a été organisée à l’initiative de la Fondation Tattali Iyali, du ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant; celui de l’Education Nationale, de la Commission de la Cedeao, de l’UNFPA, ONUFEMMES, PNUD, UNICEF, Plan International et World Vision.

Outre les 15 Premières Dames de la Cedeao, cette rencontre a regroupé plus de 300 participants.

Elle fait suite au Side Event organisé par la Fondation Tattali Iyali en marge de la 73ème session de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre 2018 en vue de mobiliser les partenaires pour lutter contre les mariages des enfants.

Le 12 novembre 2019, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou et sa consœur Mme Brigitte Macron ont coprésidé un déjeuner de travail sur le renforcement de l’action en faveur de la scolarisation des jeunes filles en Afrique. Cette réunion s’est tenue en marge de la 2ème édition du Forum de Paris sur la paix et la sécurité en présence d’autres Premières Dames d’Afrique.

Récemment dans le mois de décembre, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou a procédé à la pose des 1ères pierres pour la construction de 250   logements sociaux et d’un orphelinat d’une capacité de 300 lits dans la       région de Tahoua, en collaboration avec ses partenaires. Elle a par la même occasion remis, avec l’appui de la FAO, des kits maraîchers aux productrices de la vallée de Tadis à Tahoua en vue de soutenir l’autonomisation de la femme. Par ailleurs la Fondation Tattali Iyali est engagée dans la lutte contre la désertification et la protection de l’environnement à travers des plantations d’arbres fruitiers sur les grands axes routiers du Niger, le lancement de l’initiative un élève un arbre, l’opération Niamey verte et propre et enfin avec la création d’un arboretum à l’esplanade de la Grande Mosquée avec la plantation de 400 arbres composés de 24 espèces locales forestières en voie de disparition,

Enfin, invitée à la conférence des ministres de l’OCI sur le développement social tenue du 7 au 9 décembre 2019, à Istambul en Turquie la Première Dame a, dans une communication, plaidé pour le maintien, le plus longtemps possible, de la jeune fille à l’école. L’OCI qui apprécie à sa juste valeur, l’engagement de la Première Dame et les actions de la Fondation Tattali Iyali, a décerné en avril 2019, une distinction à Dr Lalla Malika Issoufou, en reconnaissance de «ses efforts dans le domaine du bien-être de la femme et de la jeune fille ».
Toutes ces actions lui ont valu la reconnaissance de l’ISESCO qui l’a désignée comme son Envoyée spéciale sur les questions de paix et développement social.
Dr. Lalla Malika Issoufou est aussi ambassadrice de la CEDEAO pour la lutte contre les. fistules et ambassadrice du CILSS pour la sécrurité Alimentaire.

M.S.S

18 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique