Visite de travail du président de la Commission nationale des droits humains (CNDH) à Diffa : Pr Khalid Ikhiri effectue à plusieurs activités en lien avec la promotion et la protection des droits de l’homme

Du 26 au 29 décembre 2019, le président de la Commission nationale des droits humains (CNDH) Pr Khalid Ikhiri a effectué une mission de travail dans la région de Diffa. C’est ainsi que le président de la CNDH, accompagné des Commissaires, des membres de Bureau, des points focaux et du personnel de cette institution a assisté à plusieurs activités dans la capitale du Manga. Il s’agit des rencontres de prise de contact avec les autorités régionales, de la conférence-débat, de la Tribune de  Recevabilité, la visite du site inondé de Gueskérou, la Finale de la 2ème Edition du concours  de plaidoirie, des rencontres d’échanges sur la situation sécuritaire et humanitaire dans la région et des visites d’inspection à la Maison d’Arrêt, à la Police nationale, à la Gendarmerie nationale et à la cellule- anti-terroriste.

Toutes ces activités organisées s’inscrivent dans le cadre de la célébration du 71ème  anniversaire de la Déclaration universelle des droits humains (DUDH). S’agissant de la rencontre d’échanges, elle a regroupé autour du Gouverneur de la région de Diffa, le président du Conseil régional, les maires et les chefs traditionnels. Cette rencontre a permis au président de la CNDH de présenter la mission fondamentale de son institution. A cette même occasion, Pr Khalid Ikhiri a développé la nature du partenariat qui doit exister entre les autorités et son institution. Les autorités régionales ont saisi cette opportunité pour échanger et mieux comprendre les attributions de la CNDH.

La conférence-débat animée par le Procureur de la République près le Tribunal de 1ère Instance de Diffa, Issa Habou Barmo a pour thème: ‘’La portée de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) : Quels impacts avec la situation sécuritaire dans la région de Diffa? La mission de la CNDH a saisi cette occasion pour expliquer aux participants les dispositions juridiques régissant cette situation sécuritaire. Aussi, Issa Habou Barmo a, dans sa présentation, développé le thème avec des exemples clairs et précis pour expliquer les impacts de cette situation qui sévit dans la région depuis Février 2015. Au cours de cette conférence-débat, plusieurs participants ont intervenu soit pour poser des questions d’éclaircissement, soit pour apporter des contributions à la thématique.

Sur le site inondé de Gueskérou, le président de la CNDH a été accueilli par le maire de cette commune qui a enregistré d’importants dégâts à cause du débordement des eaux de la Komadougou. Le maire Ari Ousseini a fourni toutes les explications sur cette situation de détresse avant de dire toute la joie pour ses administrés de recevoir le président de ladite Commission.

Pour sa part, le président de la CNDH Prof Khalid Ikhiri a tenu  d’abord à saluer la population avant d’exprimer toute sa compassion face à cette situation engendrée par le débordement des eaux de la Komadougou.

Au niveau de la Maison d’arrêt de Diffa, le président de la CNDH qui était accompagné du Procureur de la République près le Tribunal de Diffa, a visité les quartiers des hommes, des Femmes et des Mineurs. A chaque étape, Prof Kahlid Ikhiri a tenu à expliquer l’objectif de sa mission avant de s’entretenir directement avec les pensionnaires de ce centre sur leurs conditions de détention. Ces derniers ont évoqué au président de la CNDH la lenteur dans les procédures judiciaires.

Pour la finale de la 2ème Edition du Concours de plaidoirie, cette activité a consisté à organiser un débat fictif avec deux groupes de défenseurs (Avocats) issus de l’Université Abdou Moumouni de Niamey et de SWISS UMEF. Les deux parties ont chacune présenté à l’auditoire et aux membres de la cour tous les moyens de défense de leurs clients. A l’issue de ce débat, le groupe de l’Université Abdou Moumouni Niamey a remporté le 1er Prix d’une valeur de 300.000FCFA + un somptueux tableau d’art et l’autre groupe de SWISS UMEF s’est contenté du 2ème prix d’une valeur de 200.000FCFA. Pour rappel, la 1ère édition de ce  concours organisé par la CNDH a eu lieu à Dosso.

En ce qui concerne les rencontres d’échanges sur la situation sécuritaire et humanitaire dans la région, elle a regroupé les Directeurs régionaux, les responsables des Organisations de la Société Civile, les agents des FDS, les responsables des Projets, ONG et  programmes, les Organisations des Jeunes et des Femmes. Cette rencontre d’échanges a permis aux participants d’être édifiés sur cette situation sécuritaire et humanitaire, mais aussi de faire des propositions d’une part pour juguler la question humanitaire (alimentation, abris et autres prises en charge) et d’autre part faire des propositions efficientes pour une collaboration franche et efficace entre la population et les FDS. D’ailleurs le président de la CNDH, Prof Khalid Ikhiri a rendu un vibrant hommage aux FDS qui œuvrent inlassablement pour la sauvegarde de l’intégrité territoriale du pays avant de lire une Fatiha pour le repos des soldats tombés sur le champ d’honneur et aussi pour les populations civiles tuées dans ce contexte sécuritaire.

Mato Adamou, ONEP Diffa
07 janvier 2020
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique