Enrôlement biométrique des salariés de l’Etat à Maradi : L’opération se poursuit normalement, selon le directeur régional de la Fonction publique

Lancées le 27 janvier 2020 pour une durée de 4 mois, les opérations d’enrôlement des agents de l’Etat, des contractuels, des retraités et des étudiants bénéficiant de bourse ou aide sociale de l’Etat se poursuivent sans problème dans la région de Maradi. Selon le Directeur régional de la Fonction publique de Maradi, M. Kaka Mahamane Saminou, ce recensement s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’administration publique de l’Etat, tant prôné par le président de la République. «Il vise plusieurs objectifs, notamment l’assainissement des finances publiques à travers la maitrise de la masse salariale. Il permet aussi de comprendre combien d’agents sont dans le compte de l’Etat et où sont-ils positionnés dans le pays» a –t-il dit.

Les autres avancées de cette opération selon le Directeur Régional de la Fonction Publique, c’est qu’elle permettra de suivre la carrière d’un agent aussi bien à Niamey qu’en région. Les agents de l’Etat qui sont à l’intérieur du pays constateront un véritable changement en ce sens que, qu’ils peuvent vérifier sur place dans les régions leurs avancements et reclassement. A la date de lancement de l’opération, la région de Maradi ne dispose que de trois (3) machines, étant entendu que d’autres arriveront incessamment. Pour l’heure, une machine est placée dans l’enceinte de la direction régionale de la fonction Publique pour l’enrôlement des retraités et pensionnés, une (1) au niveau de la Direction régionale de l’enseignement primaire. Selon M. Kaka Mahamane Saminou, cette stratégie vise à commencer par des ministères qui ont un grand effectif. «Actuellement nous n’avons pas rencontré de problème sauf que les mauvaises langues ont écourté la durée de l’opération de 4 mois à 1 semaine. Nous précisons que c’est archi faux, l’opération durera bel et bien 4 mois», précise-t-il.

En outre, pour se faire enrôler, certains individus n’hésitent pas à envahir les lieux d’enrôlement à partir de 4 heures du matin, voire minuit. «Nous n’avons jamais demandé aux gens de venir à ces heures. Certes nos machines ne peuvent enregistrer que 40 agents par jour, mais toujours est-il que ces heures sont indues» a soutenu le Directeur Régional de la Fonction Publique de Maradi. M. Kaka Mahamane Saminou a enfin indiqué qu’une certaine confusion est entretenue autour de cet enrôlement, du fait qu’actuellement il se poursuit en même temps que l’enrôlement biométrique de la CENI. «Beaucoup d’agents nous demandent si celui qui s’est fait enrôler à la CENI est obligé de s’enrôler au niveau de la fonction publique. Bien sûr que oui puisqu’il s’agit de deux enrôlements différents et tout agent doit nécessairement faire les deux» a-t-il averti.

Tiémogo Amadou, ANP-ONEP Maradi

20 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.