Mohamed Bazoum et son message aux militants et sympathisants du Pnds sur le coronavirus : Un message sectaire grave pour un candidat à l’élection présidentielle

eMême face à la pandémie du coronavirus, Mohamed Bazoum n’arrive pas à se départir de son esprit clanique et partisan. Dans un audio qui circule sur les réseaux sociaux et qui semble être un extrait d’une intervention radiophonique lors d’un journal, le candidat officiel du parti rose n’a rien trouvé de mieux à dire que de lancer un message de prudence et de précaution aux seuls militants du Pnds. « Je demande à tous les militants du Pnds Tarayya ainsi qu’à ses sympathisants, d’éviter les réunions et cérémonies de mariage et de baptêmes, je leur demande de ne pas en organiser d’eux-mêmes et d’éviter d’y aller lorsqu’ils sont invités ». Un lapsus, pourrait-on croire. Non, celui qui aspire à diriger le Niger dans moins de deux ans, a martelé son message en demandant, nouveau, aux militants de son parti, de respecter les consignes d’hygiène, d’intensifier les prières afin que Dieu protège notre pays. Un message qui est très mal passé au sein de l’opinion nationale. Mohamed Bazoum a sans doute raté sa sortie sur le coronavirus, c’est certain. Mais, n’a-t-il pas déjà signé son «arrêt de mort» dans la course à l’élection présidentielle ? Beaucoup de voix, notamment sur les réseaux sociaux, le soutiennent, le candidat du Pnds ayant étalé, une nouvelle fois, qu’il n’a pas une dimension d’homme d’État. Car, s’adresser aux seuls militants du Pnds, en ces moments de pandémie du coronavirus, c’est probablement attester de son esprit sectaire, et donc, de son incapacité à diriger le Niger dans l’unité nationale et la cohésion sociale de ses enfants, sans discrimination aucune.
Laboukoye 

30 mars 2020
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique.