Visite du ministre d’État, ministre de l’Agriculture et de l’Élevage sur les sites des aménagements hydroagricoles : «Je suis entièrement satisfait de constater que l’ensemble des réalisations programmées ont été exécutées ou en cours d’achèvement», décla

Visite du ministre d’État, ministre de l’Agriculture et de l’Élevage sur les sites des aménagements hydroagricoles : «Je suis entièrement satisfait de constater que l’ensemble des réalisations programmées ont été exécutées ou en cours d’achèvement», déclaLe ministre d’État, ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, M. Albadé Abouba, a effectué hier matin, une visite, sur les sites des aménagements hydro agricoles des régions de Niamey et de Tillabéri, plus précisément sur les périmètres de Saguia aval et amont, et ceux de N’Dounga I et III. Le ministre d’État était accompagné par les autorités régionales et communales, les cadres techniques de l’Office national des aménagements hydro agricoles (ONAHA) et ceux du génie rural. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du programme d’urgence sur la sécurisation des périmètres et des habitations.

Il s’agit à travers ce déplacement de faire le suivi de l’avancement des travaux de sécurisation des périmètres et des habitations au niveau de Saguia et de N’Dounga, travaux engagés dans le cadre du programme d’urgence de sécurisation des aménagements hydroagricoles et des infrastructures socio-économiques. Initié sur instruction du Premier ministre, chef du gouvernement, ce programme vise à colmater les brèches et à rehausser toutes les parties basses des digues ; de conforter les vannes et la remise en état du système de drainage ; de réaliser les travaux légers de génie civil au niveau des stations de pompage et des canaux d’irrigation.

Il faut rappeler qu’en août 2019, plusieurs périmètres ont subi de graves dégâts qui n’ont pas pu être réparés jusqu’en fin juin 2020. «21 périmètres étaient concernés soit une superficie totale de plus de 6.000 ha exploités par plus de 300.000 producteurs dans les régions de Tillabéri, de Niamey, de Dosso, de Tahoua et de Diffa», a noté le ministre d’État.

Selon le ministre Albadé Abouba, les fortes précipitations annoncées cette année par les services techniques auront des conséquences néfastes sur la sécurité alimentaire déjà menacée par la pandémie de la COVID-19, si aucune mesure n’est prise. C’est pourquoi, a dit le ministre d’État, ce programme d’urgence a été élaboré. «Je suis entièrement satisfait de constater que l’ensemble des réalisations programmées ont été intégralement exécutées ou en cours d’achèvement. J’ai bon espoir qu’en dépit des perspectives pluvieuses annoncées, les ouvrages vont tenir afin de sécuriser les producteurs», a déclaré M. Albadé Abouba. Il a aussi exhorté les populations riveraines à fournir des efforts pour l’entretien des périmètres afin que ces bénéficiaires jouent leur partition dans la réalisation des ouvrages.

Le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et de l’Élevage a témoigné toute sa satisfaction à l’endroit des entreprises qui se sont portées volontiers à travers la fourniture de carburant/lubrifiants, du matériel et des matériaux pour accompagner l’État dans le cadre de la sécurisation de ces aménagements hydroagricoles précieux et donc de sécuriser la production et les populations. Ces entreprises qui se sont mobilisées pour apporter leurs contributions dans la réhabilitation des aménagements sont l’Office national des aménagements hydroagricoles (ONAHA), Valimo, CGC International, le Génie militaire, l’entreprise DKO, l’entreprise Le Bâtisseur, et l’entreprise Dar-es-Salam.

 Issoufou A. Oumar

29 juillet 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.