Les nouvelles du Pays


  • Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

    Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Quand on sait que ce que l’on va dire n’est pas mieux que son silence, il vaut mieux se taire». Si les responsables de l’Association nigérienne de lutte contre la corruption (ANLC) s’étaient inspirés de cet adage, ils allaient sans doute se garder de faire la déclaration, qu’ils ont publiée le samedi 04 mars dernier. En effet et alors que le contexte national est marqué depuis quelques semaines par des affaires portant sur des cas de corruption, les responsables de cette association n’ont pas trouvé mieux que de défendre un des leurs en proie à des vives critiques de certains citoyens, suite à une interview qu’il a récemment accordée à une radio internationale. Les citoyens qui le critiquent à ce responsable de l’ANLC n’ont pas apprécié sa manière d’apprécier l’affaire dite de 200 milliards de francs CFA, en tant qu’acteur de lutte contre la corruption qui doit, en pareille circonstance, exiger que tous les mécanismes légaux soient mis en marche pour que cette affaire soit tirée au clair.

Ce sont donc les critiques de ces citoyens qui ont constitué le menu de la déclaration de l’ANLC du samedi 04 mars dernier, alors même que beaucoup de citoyens attendaient voir cette association se mettre au-devant de la lutte pour exiger que toute la lumière soit faite sur les différentes affaires récemment révélées par la presse. Au lieu de cela, l’ANLC s’est lancée dans des invectives, allant jusqu’à demander «aux pouvoir publics d’adopter une loi relative à la cybercriminalité ou au cyber délinquance aux fins de réglementer l’utilisation des réseaux sociaux en vue de protéger les droits de l’homme et de la dignité humaine». Nulle part dans sa déclaration, cette association n’a appelé à une quelconque enquête sur l’affaire de 200 milliards, ni moins encore sur celle dite AFRICARD dans laquelle le ministre des finances Hassoumi Massaoudou a publiquement accusé des magistrats d’avoir été corrompus pour rendre des décisions contre l’Etat du Niger. Les responsables de l’ANLC ont le droit de défendre leur camarade victime des attaques sur les réseaux sociaux. Mais ils doivent aussi souffrir que les Nigériens aient un droit de regard et de commentaire sur la manière dont leur association mène ses activités, tout comme ils disposent du même droit pour les autres organisations de la société civile, syndicales et politiques. Pour sans doute avoir vu cette association très active sous les régimes précédents, les Nigériens sont aujourd’hui en droit de s’interroger sur les raisons du silence qui semble caractériser l’ANLC ces dernières années. Par le passé, à la moindre affaire sentant des odeurs de corruption, les Nigériens ont vu cette association monter aux créneaux et exiger des autorités en place que des enquêtes soient engagées. C’est normal que ces Nigériens ne comprennent pas aujourd’hui que cette même association ne fasse pas montre du même dynamisme face à autant d’affaires révélées par les médias. Si même elle est en train de faire ses propres investigations et attend de les finaliser pour s’exprimer, l’ANLC doit le dire à ces Nigériens qui l’ont connue comme une des structures de la société civile les plus bruyantes par le passé. Si cette association a désormais décidé d’élargir son combat à la défense des droits de l’homme et de la dignité humaine sur les réseaux sociaux, c’est une très bonne chose. Cependant, ces combats doit aussi profiter à ces honnêtes citoyens, dont des responsabilités politiques, qui sont quotidiennement diffamés, insultés et dénigrés à cause simplement de leur choix politique.

Dan Lamso

12 mars 2017 
Source : Le Monde d'Aujourdhui 

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Orange experience digitale 2

Revue de Presse Labari

Interview

Culture

Culture : Mlle Mariama Daouda : revaloriser la croix d’Agadez à travers la maroquinerie

Au Niger, le secteur de la mode regorge de talents, mais peine à prendre un envol véritable. C’est pourtant un monde riche et vari... ...

Le Goumbé Stars et le MDM Crew au festival Wassan’Africa en France

La 12e édition de Wassa'n Africa se déroulera du 7 au 9 juillet à Launac. Deux groupes nigériens vont participer à ... ...

Abdoul Moumouni Bakabé, cinéaste, réalisateur de films court et long métrages : Le jeune Bakabé sur les traces de son père

Il s'appelle Abdoul Moumouni M. Bakabé. Son premier contact avec le cinéma remonte à l'année 1994. Il avait 6 ans lorsqu'i... ...

Vient de paraître : La rationalisation de la dépense publique dans le nouveau droit des marchés publics du Niger et du Sénégal d'Adamou Issoufou

L’étude vise, à travers une approche pluridisciplinaire, à mettre en exergue les liens parfois occultés entre march&... ...

Concours de lecture du Coran: le Niger remporte le premier prix sous régional à Abidjan

Le Nigérien Haruna Mamadou a remporté, samedi, à Abidjan le concours sous régional de lecture du Coran, le livre Saint de ... ...

Musique : Le remake nigérien de Purple Rain est un moment magique

« Une histoire révolutionnaire de guitares, de motos, de téléphones portables – et la musique d’une n... ...

« Solare made in Africa» : L’œuvre du Pr ABDOU MOUMOUNI exposée dans un Film

« Le professeur ABDOU MOUMOUNI était en avance sur son temps ». Cette affirmation de l’épouse du cél&... ...

Dans les Kiosques : La Commission africaine des droits de l'homme et des peuples, un livre de Rachidatou Illa Maikassoua

Ce livre procède à un examen minutieux du fonctionnement de la Commission africaine et de la pratique des États contractants. Il ... ...

Zinder : Le CCFN de Zinder réhabilité

Depuis la bourrasque qui a dévasté les églises, le centre culturel franco nigérien de Zinder au cours des violentes manife... ...

Politique

Actu africaine

Le Nigeria peu favorable à l'intégration du Maroc au sein de la CEDEAO

Geoffrey Onyeama, ministre des Affaires étrangères du Nigéria, souhaite que la Communauté économique des Éta... ...

Entretien avec Abdoulaye Mar Dieye, Directeur du Bureau régional pour l'Afrique au PNUD : L'Afrique de plus en plus au centre de l'économie mondiale

La deuxième Conférence internationale sur l'émergence de l'Afrique (CIEA) s'est tenue en mars 2017 à Abidjan (Côte d... ...

Le désintérêt de l'administration Trump pour l'Afrique décrié par des experts

En près de six mois de gouvernance, la politique africaine de l’administration du président américain Donald reste un... ...

Les promoteurs immobiliers d’Afrique de l’Ouest annoncent la mise en place d’un Fonds de garantie

La Fédération des promoteurs immobiliers d’Afrique de l’Ouest (FPIAO) a décidé, samedi, de la mise en place d&... ...

Ismaël Lo : « En Afrique, il est anormal de jeter un citoyen en prison pour avoir critiqué le chef de l’Etat »

Le musicien sénégalais Ismaël Lo, l’une des têtes d’affiche de la 20e édition du Festival gnaoua et musiqu... ...

Emmanuel Macron et le ventre des femmes africaines

C’est une polémique dont se serait bien passée Emmanuel Macron, à la veille de la fête nationale nationale fran&ccedi... ...

L’Afrique, pensées critiques

Le roman Americanah de la Nigériane Chimamanda Ngozi Adichie (Gallimard, 2015) a été traduit en une trentaine de langue... ...

Union Africaine : Mugabé montre la voie

Le Président du Zimbabwe ne cesse de nous surprendre. Agréablement !... La dernière en date remonte au 3 juillet à Addis A... ...

Déclaration finale Sommet Extraordinaire du G5 Sahel avec la France, à Bamako (Mali) : Une évolution majeure dans la lutte contre le terrorisme et la …

Les Chefs d’Etat du G5 Sahel et le Président de la République française, S.E.M. Emmanuel Macron, se sont réunis, le ... ...