Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Conseil des ministres du lundi14 août 2017

    Communiqué du Conseil des ministres du lundi14 août 2017

Mahamadou Adamou onep Aujourd’hui, 13 mai, la femme nigérienne célèbre sa journée nationale. Une journée spécialement dédiée à elle pour son émancipation et sa responsabilisation. Elle la célèbrera, comme à l’accoutumée, avec joie, faste et détermination. Joie et faste, parce qu’elle l’a vraiment méritée, et détermination car malgré plus d’un quart de siècle de combat acharné, sa situation demeure encore précaire. Sur l’indice de la pauvreté qui touche 45,1% de la population nigérienne, les 2/3 sont des femmes, comme l’a déploré la ministre en charge de la Promotion de la Femme, dans son message commémoratif de cette édition de la JNF.

Comme on le voit, le combat est loin d’être gagné. Des défis et des obstacles énormes se dressent encore devant elle, il faut redoubler d’efforts, changer de stratégie et s’affirmer dans ses droits légitimes.

La situation de la Nigérienne, quoi qu’on dise n’est pas reluisante. Ne parlons même pas de sa difficulté quotidienne à faire face aux besoins primaires de la famille, entre autres manger, boire, se soigner, s’habiller, s’éduquer, car dans beaucoup de foyers, c’est de nom seulement que l’homme est chef de famille. Côté entretien du foyer, c’est la femme qui ‘’porte le pantalon’’ pour trimer jour et nuit sur tous les fronts. Ce qui ne la soustrait pas aux harassantes corvées d'eau, de bois, de pilage des céréales ainsi que d’autres tâches ménagères. A cela s’ajoutent les nombreuses maternités et parfois des brimades de toutes sortes.

Longtemps confinée dans un rôle secondaire, la femme nigérienne a donc décidé, depuis la marche historique du 13 mai 1991, de prendre elle-même son destin en mains. Convaincue que seule la lutte paie, elle n’entend plus s’en faire compter ou se faire gruger par des hommes politiques qui ne s’intéressent à son sort qu’au moment des joutes électorales.

A travers déjà le choix du thème de cette journée, à savoir ‘’L’éducation et la formation de la jeune-fille garantissent l’autonomisation économique de la femme pour un développement durable’’, et des actions multiformes prévues pour rehausser l’éclat de cette journée, le ton est donné : la Nigérienne veut rattraper son retard et s’affirmer. Elle aspire à prendre entièrement sa véritable place dans le développement socio-économique de son pays. L’éducation des filles et la formation des femmes, de même que leur autonomisation économique, constituent des facteurs essentiels de développement d’un pays.

La femme nigérienne est déterminée à prendre en charge elle-même son destin. Ainsi, à l’image des pionnières qui, un 13 Mai 1991, ont organisé une marche historique pour revendiquer une meilleure représentation de la composante femme au sein de la Commission Préparatoire de la Conférence Nationale Souveraine, la Nigérienne d’aujourd’hui entend participer pleinement à la vie politique, économique, socio-culturelle et sportive de son pays.

Cette revendication légitime de la Nigérienne a été bien comprise par les autorités qui s’efforcent de traduire en actes concrets les préoccupations des femmes, en dépit de certaines pesanteurs socio culturelles.

Aussi, la loi sur le quota, malgré certaines insuffisances et imperfections, permet à la femme d’être présente dans toutes les instances de décision. Mieux, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a réaffirmé toute sa détermination à accompagner les femmes dans leur lutte quotidienne et à leur garantir un devenir meilleur.

C’est dans cette optique que, dans son Programme de Renaissance 2, le Chef de l’Etat s’est engagé à mener une politique visant l’investissement dans l’éducation des jeunes-filles, dans l’alphabétisation des femmes, l’élimination de toute discrimination à l’égard des femmes et des filles, et la garantie de leur participation entière et effective, ainsi que leur accès en toute égalité aux fonctions de direction, à tous les niveaux décisionnels de la vie politique, économique et publique (ODD 5).

Cet engagement fort du Président Issoufou rappelle son discours d’investiture de 2011, lorsqu’il déclarait : ‘’En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers; (…). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu. Pour lutter contre la pauvreté féminine, il sera créé un fonds pour les activités génératrices de revenus pour les femmes’’.

Et d’ailleurs, à l’occasion d’une célébration de la Journée nationale de la femme, le Chef de l’Etat invitait les femmes à poursuivre la lutte, avec encore plus de détermination, afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.

Dans ce noble combat, avait-il affirmé, ‘’nous serons fermement à leurs côtés, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national’’. Voilà des mots rassurants qui doivent pousser nos mères, nos sœurs, et nos femmes à aller de l’avant dans le combat pour l’affirmation de leurs droits, sans oublier leurs devoirs.
Bonne fête à toutes les femmes du Niger.

Mahamadou Adamou
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (ONEP)

13 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Interview

Culture

8èmes Jeux de la Francophonie à Abidjan : Concours de conte : la qualité de la prestation de notre compatriote Aminatou Yaou Alla reconnue par le publ…

Les cinq finalistes du concours de conte sont connus. Il s'agit des conteurs du Liban, du Congo Brazzaville, du Canada, de la Guinée et de la F... ...

"Les gens ne lisent plus au Niger"

Le constat est amer. Les gens ne lisent plus au Niger. Et là où le bât blesse est que même les scolaires ont perdu cette hab... ...

8èmes Jeux de la Francophonie, à Abidjan (Côte d’Ivoire) : Notre compatriote Razak René Joli remporte la Médaille d'or du concours de littérature

Le Niger vient de décrocher sa première médaille aux 8èmes jeux de la Francophonie qui battent leur plein depuis à ... ...

Diffa : Des artistes en concert pour la paix

Pour soutenir la région de Diffa pour un retour de la paix, un collectif d’artistes est arrivé dans la région du soleil lev... ...

Mode et beauté : Quand les tresses traditionnelles remplacent les gros grains

Ces dernières années, les jeunes filles et femmes de Niamey optent plus pour les petites tresses traditionnelles sans mèches &agr... ...

Culture : Mlle Mariama Daouda : revaloriser la croix d’Agadez à travers la maroquinerie

Au Niger, le secteur de la mode regorge de talents, mais peine à prendre un envol véritable. C’est pourtant un monde riche et vari... ...

Le Goumbé Stars et le MDM Crew au festival Wassan’Africa en France

La 12e édition de Wassa'n Africa se déroulera du 7 au 9 juillet à Launac. Deux groupes nigériens vont participer à ... ...

Abdoul Moumouni Bakabé, cinéaste, réalisateur de films court et long métrages : Le jeune Bakabé sur les traces de son père

Il s'appelle Abdoul Moumouni M. Bakabé. Son premier contact avec le cinéma remonte à l'année 1994. Il avait 6 ans lorsqu'i... ...

Vient de paraître : La rationalisation de la dépense publique dans le nouveau droit des marchés publics du Niger et du Sénégal d'Adamou Issoufou

L’étude vise, à travers une approche pluridisciplinaire, à mettre en exergue les liens parfois occultés entre march&... ...

Politique

Actu africaine

Afrique : Pas de développement sans connectivité

Depuis maintenant quelques années, l'Afrique connaît un réel boom entrepreneurial. La génération Y innove, surprend... ...

Attaque terroriste à Ouagadougou: un deuil national de 72 heures décrété

Le décret dont APA a reçu copie précise que «le deuil national de 72 heures allant du lundi 14 août 2017 &agrav... ...

Afrique : La croissance économique suscite le retour au bercail des expatriés africains

On les appelle les “Repat”, une expression contractée du terme “repatrié”. De plus en plus, ces diplôm&eac... ...

Afrique  : Un projet de suppression des visas pour doper l’activité économique

Le projet de « Schengen africain » favoriserait les échanges commerciaux, l’investissement et le tourisme.Mais ... ...

Un milliard de citadins dans vingt ans : L’Afrique est-elle prête ?

L’Afrique en villes (1). Le continent s’urbanise à un rythme très rapide, sans suivre le chemin défriché par l... ...

Afrique/La révolution numérique est en marche : L’Afrique a raté la seconde révolution industrielle, elle n’a pas le droit de rater la troisième ?

Dès 2014, Alassane Ouattara, président de Côte d’Ivoire avait prévenu ses compatriotes : "L’Afrique a rat&eacut... ...

Les problèmes de l’Afrique ne sont pas d’ordre démographique !

Après la sortie du Président macron établissant un lien entre le boom démocratique en Afrique et les difficultés de... ...

Afrique du Sud: le livre sur la fin de vie de Mandela retiré des librairies

Un livre sur la fin de vie de Nelson Mandela a été retiré des librairies, suite à une intense polémique. Le livre i... ...

En Afrique, la qualité des politiques publiques recule selon la Banque mondiale

La Banque mondiale vient de publier un rapport dans lequel elle constate que pour 38 des 54 pays du continent, la qualité des politiques et des... ...