DOUANE NIGER SNAD 01Le Syndicat National des Agents des Douanes SNAD est revenu sur le dernier concours organisé par son ministère de tutelle. C’est dans un point de presse tenu le lundi 9 décembre 2019 au siège dudit syndicat. Ce concours, organisé le 22 février dernier, a été contesté par le SNAD qui, à l’époque déjà, a indiqué que l’organisation du concours ne répondait pas aux besoins et aux préoccupations de l’administration douanière.

Ce concours, on se rappelle, a été émaillé par une multitude d’irrégularités criardes, comme l’a confirmé du reste par la Haute autorité de lutte contre la corruption et infractions assimilées (HALICIA), dans un rapport circonstancié. La Halcia a mené, suite au tollé suscité par les différents manquements manifestes, des investigations après des sorties médiatiques du syndicat mais aussi de plusieurs citoyens à travers les réseaux sociaux. Le point de presse du SNAD a aussi été motivé par la récente décision de la ministre de la fonction publique qui a abrogé, pour des raisons similaires, une décision d’intégration des agents à la fonction publique.

Pour rappel, dans un communiqué rendu public le 30 aout dernier, la HALCIA a demandé l’annulation du recrutement de 48 candidats sur les 150 admis au concours d’intégration des spécialistes à la douane. A entendre le communiqué du président Abdourahamane Gousmane, sur l’ensemble des candidats ayant été déclarés admissibles par la commission d’organisation, soit 150 candidats, la HALCIA a relevé que 102 candidats ont satisfait aux dispositions légales et réglementaires relatives à ces concours. Ils doivent donc être déclarés admissibles. Concernant les 48 autres candidats, l’institution a constaté que leur admissibilité n’est pas conforme aux dispositions de la loi pour absence de diplômes requis. Par conséquent, leur admissibilité doit être annulée. La HALCIA a déploré par ailleurs le fait que ces candidats ne répondant pas aux critères de recrutement pour absence de diplômes ou d’équivalence aient été autorisés à concourir. C’est pour toutes ces raisons et sur la base de certaines jurisprudences dans ce sens, notamment la décision de l’actuel directeur de cabinet du président de la République, Ouhoumoudou Mahamadou, lorsqu’il était ministre des finances qui avait annulé un concours d’intégration à la douane à cause d’un seul cas de tricherie décelé ou celle récente de la ministre de la fonction publique qui a annulé la décision d’intégration des agents à la fonction publique après dénonciation des irrégularités par l’opinion publique.

Le Syndicat National des agents des douanes, par la voix de son Secrétaire général, tout en saluant le travail de la HALCIA qui a réconforté le syndicat dans ses dires, exhorte le ministère des finances à annuler ce concours, le processus ayant été pollué dès le début. Ce qui a d’ailleurs poussé le SNAD à quitter en son temps, le comité d’organisation et à demander au ministère de tutelle d’annuler le processus. Le SNAD estime qu’il est inadmissible de dire qu’un concours est bon à moitié et qu’une partie est bien réussie. Dans la mesure où plusieurs irrégularités ont été constatées, il doit être purement et simplement annulé, et ce dans son intégralité.

MD 

15 décembre 2019
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Société