Le Secrétaire Général de la Région de Zinder, M. Maman Harou a présidé le samedi 13 octobre dernier dans la matinée, la cérémonie inaugurale d’un Atelier de formation des leaders religieux de la région sur le dividende démographique. Organisé par le Ministère de la Population avec l’appui technique et financier du Royaume du Luxembourg et de l’UNFPA, cet atelier de formation qui durera trois jours permettra aux leaders religieux de renforcer leurs capacités en améliorant leur niveau de compréhension sur les questions de population et développement en vue de la capture du dividende démographique au Niger.

Il s’agira de faire connaitre aux leaders religieux régionaux les principaux concepts sur la maitrise de la croissance démographique, d’opérationnaliser le concept de dividende démographique, de présenter aux participants le projet SWEDD et ses composantes et de partager la stratégie nationale de communication pour un changement social de comportement pour la promotion de la transition démographique au Niger.

Pour le Secrétaire général de la région de Zinder, le Niger se caractérise par une croissance démographique très rapide car « en 1988, la population était de 7.220.089 habitants, elle a atteint 11.060.291 habitants en 2001 d’après le recensement général de la population et de l’Habitat de 2012. Puis on a recensé 17.138.707 habitants en 2016, mais cette population a été estimée à plus de 20 Millions d’habitants ». Dans cette population essentiellement jeune a-t-il dit (53% ont moins de 15 ans), le taux d’accroissement naturel est de 3,9% et celui de fécondité est de 7,6 enfants par femme. De ce fait, le poids démographique actuel du Niger constitue un handicap pour son développement socio-économique car selon les ‘’résultats de l’EDSN réalisée en 2012 ; 12 femmes sur 100 seulement utilisent une méthode contraceptive moderne, puis 16 % expriment des besoins non satisfaits en matière de planification familiale, a-t-il expliqué.

Imprimer E-mail

Société