lundi, 23 septembre 2013 09:23

Rencontre des partenaires techniques et financiers de la 9ème édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA) : informer et fidéliser les sponsors et partenaires du FIMA

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis la 1ère édition qui s’est tenue dans les falaises de Tiguidit (Agadez) en 1998, le Festival International de la Mode Africaine (FIMA) s’affirme de plus en plus dans l’agenda culturel nigérien. Cette année encore, cette rencontre internationale majeure, la 9ème du genre, qui se déroulera à Niamey, au Centre Aéré de la BCEAO du 20 au 25 novembre 2013, regroupera modélistes, stylistes, mannequins et autres professionnels de la mode de plus de 45 pays, sous le  thème ‘’la créativité au service de la paix en Afrique’’. 

C’est en prélude à cette manifestation qu’une rencontre a eu lieu samedi dernier entre les organisateurs et les partenaires techniques et financiers, sous la présidence des premiers responsables des ministères concernés.

Cette rencontre a permis d’informer et de fidéliser les acteurs du FIMA à son noble objectif, de promouvoir la paix en Afrique, à travers la créativité artistique. Dans une intervention liminaire, le ministre de la Culture, des Arts et des Loisir, M. Ousmane Abdou, a fait un bref rappel de cette manifestation devenue un cadre fédérateur et intégrateur de talents de la mode en conquérant les cœurs à travers les continents.

Situant l’importance de l’événement pour le Niger, il a précisé que le festival contribuera à faire davantage de ce pays la plaque tournante du tourisme et des cultures. Evoquant le rôle incontournable de la culture pour le développement d’un pays, le ministre en charge de la culture s’est dit heureux de constater que les autorités de la 7ème République ont placé  la culture parmi les priorités majeures, afin qu’elle soit une arme privilégiée de lutte contre la pauvreté à travers l’organisation des grands événements artistiques et culturels, d’envergure nationale et internationale. ‘’La culture demeure l’héritage le plus précieux d’un peuple. Elle est le déterminant par excellence de son identité. C’est pourquoi le Gouvernement mettra tout en œuvre pour soutenir ce domaine dans toutes ses manifestations’’, a-t-il confié.

Quant à la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mme Yahaya Baaré Aoua Abdou, elle a indiqué que le FIMA est un événement spécial pour la promotion du tourisme nigérien, une occasion qui doit être saisie pour relever les défis majeurs qui handicapent actuellement la destination Niger. Il constitue un pôle d’attraction par excellence pour l’économie de notre pays en général et pour les secteurs du tourisme et de l’artisanat en particulier. En effet, a-t-elle souligné, l’affluence des participants qui viendront de tous les horizons de la planète est une forme de tourisme, à  la fois volontaire et professionnelle, qui participe au développement des affaires pour l’ensemble des branches d’activités économiques. Elle a annoncé que pour cette 9ème édition, outre les conférences de presse de lancement et d’information à Niamey et à  Paris, d’autres activités sont programmées dans 4 jours à  New York. La ministre en charge du Tourisme a appelé à l’engagement de tous les sponsors et partenaires techniques et financiers du FIMA, dont le précieux appui est vivement sollicité, pour garantir une réussite à l’édition de cette année dont le budget global d’organisation s’élève à 655 millions de francs CFA.

Pour sa part, le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M. Yahouza Sadissou, après avoir  souligné l’importance de la communication dans ce genre de manifestation, a réaffirmé son engagement  à accompagner ses homologues et à œuvrer à leurs côtés pour  la  réussite du FIMA.

l Aissa Abdoulaye Alfary

23 septembre 2013
Publié le 23 septembre 2013
Source : http://lesahel.org/

{module 583}