dimanche, 17 novembre 2013 18:48

Coup de filet au Niger contre les filières d'immigration

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Marou Amadou   Le porte-parole du gouvernement, Marou Amadou, a donné peu de détails sur l'identité des suspects, mais a précisé que des membres des forces de sécurité et de l'armée se trouvaient au nombre des personnes arrêtées.

 

"Le gouvernement est déterminé à démanteler tout ce réseau de trafic d'êtres humains", a-t-il dit à la télévision.

Les cadavres de 92 migrants, des femmes et des enfants pour la plupart, ont été retrouvés le mois dernier dans le désert, non loin de la frontière algérienne, morts de soif et de faim après que les camions dans lesquels ils se trouvaient sont tombés en panne en plein désert. (voir )

Les autorités nigériennes ont aussitôt fait fermer tous les camps où se regroupaient des migrants dans le nord du pays.

Au début du mois, les autorités ont arrêté 150 personnes qui tentaient de franchir la frontière algérienne. Et le 4 novembre, 77 personnes ont été sauvées en plein désert. Leurs véhicules étaient également tombés en panne.

Le renforcement des mesures espagnoles contre l'immigration clandestine a modifié les routes des filières, qui évitent largement désormais les îles Canaries et privilégient le franchissement du Sahara pour gagner l'Afrique du Nord avant la traversée de la Méditerranée. (Abdoulaye Massalaki; Henri-Pierre André pour le service français)

17 novembre 2013
Publié le 17 novembre 2013
Source :http://lexpansion.lexpress.fr/

{module 583}

Dernière modification le dimanche, 17 novembre 2013 19:03