lundi, 08 août 2016 06:57

Maradi : la cérémonie de plantation d’arbres a eu lieu à Dan Issa

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La 41ème édition de la fête de l’arbre au titre de la région de Maradi a été célébrée sous la présidence du gouverneur de la Région, M. Zakari Oumarou à Dan Issa (département de Madarounfa) sous le thème « Mobilisons-nous et changeons de comportement pour une gestion durable de nos ressources naturelles ». Etaient présents à cette cérémonie, le ministre des enseignements secondaires M. Sani Abdourahmane, le président du Conseil Régional, M. Paté Balla, des députés nationaux, les responsables des forces de défense et de sécurité, des cadres régionaux.

Avant de prononcer son allocution le gouverneur de la région de Maradi a demandé à l’assistance de dire une fatiah en la mémoire de M. Mahamane Siraji Moussa, 1er vice-président du Conseil régional de Maradi, rappelé à Dieu trois jours plutôt dans un accident.

Pour ce lancement officiel de la campagne régionale de reboisement 2016, M. Zakari Oumarou a affirmé que Maradi se trouve aujourd’hui dans une situation d’urgence écologique «car depuis quelques années, nous constatons que notre région , hélas, traverse une période de transition entre le passé durant lequel nous ne faisons que cueillir et une époque où nous devons travailler d’abord et cueillir ensuite».

Pour lui, cette fête est une occasion pour inviter la population de Maradi à une plus grande prise de conscience sur les contraintes environnementales que nous vivons et nous rendre à l’évidence que notre environnement se porte mal.   Cette dégradation est consécutive aux changements climatiques, mais aussi aux facteurs anthropiques et comportements inappropriés vis-à-vis des ressources naturelles, facteurs et comportements qu’il convient de combattre avec la plus grande détermination.

Il a rappelé qu’au cours de l’année 2016, il a été réalisé plusieurs actions de réhabilitation et de protection des écosystèmes agro-sylvo-pastoraux dégradés en vue de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations et promouvoir le potentiel fourrager du cheptel tant prôné par les autorités de la 7ème République. Il s’agit de la récupération des terres dégradées, la fixation des dunes, la lutte contre les feux de brousse, la lutte contre les plantes terrestres envahissantes, la production des plants et la lutte contre l’insalubrité des centres urbains.

Le préfet de Madarounfa, M. Attikou Issa, a soutenu que notre environnement, vache qui porte les mamelles de notre économie est en train de subir une dégradation inquiétante, à travers la disparition du couvert végétal, la pollution des eaux et des sols. Les ressources forestières qui font vivre 40% de femmes et enfants en période de soudure se dégradent et arrivent à peine à satisfaire les besoins de nos populations et de notre cheptel. C’est pourquoi il estime que la cérémonie qui nous réunit est un cadre approprié pour informer, sensibiliser et mobiliser l’ensemble des populations du département en vue de leur pleine responsabilisation et participation au combat de lutte contre la désertification. Attikou Issa a indiqué que 66974 plants seront plantés par l’Etat et ses partenaires. Il a enfin salué les efforts des partenaires tels que ProDAF, le PAC 3, AREN qui ne cessent d’appuyer le programme Initiative 3N dans ce combat de lutte contre la désertification et la pauvreté.

Le directeur régional de l’Environnement et du Développement Durable, M. Mamane Hamidou a rappelé les potentialités forestières, fauniques et halieutiques que renferme la région de Maradi, mais aussi, les actions de réhabilitation et de protection des écosystèmes agro-sylvo-pastoraux sous le financement de l’Etat, des partenaires techniques et financiers, des ONGs au développement et des privés, du 1er janvier 2016 au 31 juillet 2016. Pour lui, ces activités ont contribué à l’améliorer la sécurité alimentaire des populations et le potentiel fourrager du cheptel tant prôné par les plus hautes autorités de notre pays. « Toute ces activités cadrent parfaitement avec les objectifs de la stratégie de l’Initiative 3N «les Nigériens Nourrissent les Nigériens » a-t-il conclu.

Au cours de cette cérémonie l’Association de défense des droits humains a décerné un témoignage de satisfaction au Commandant d’Escadron Aliou Matani, commandant de la Garde Nationale de la région de Maradi et au Brigadier Ari Wani Malam pour services rendus à la Nation.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

08 août 2016
Source : http://lesahel.org/