lundi, 05 septembre 2016 04:07

5 morts et plusieurs blessés lors d’une attaque de Boko Haram dans la commune rurale de Toummour

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Diffa Attaque BossoImage d'illustrationSituée à 75 Km de Diffa dans le département de Bosso, la commune rurale de Toummour a fait l’objet d’une attaque barbare de la nébuleuse Boko Haram dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Des éléments de Boko Haram qui sont venus à dos d’ânes et de chevaux se sont facilement confondus à la population avant de passer à l’attaque. Une attaque repoussée par les populations qui ont pris leur destin en main à travers une riposte farouche. En effet, munis de flèches, lances et fusils de chasse les jeunes de Toummour ont contraint ces éléments de Boko Haram a quitté les lieux.

Malheureusement ce courage des populations s’est payé au prix de 5 civils tués 4 Nigériens et 1 Nigérian et plusieurs blessés selon des sources concordantes de la région joint au téléphone par un organe privé de la capitale mais le bilan officiel fait étant de 2 blessés et 5 morts.

Aussitôt informé, le Gouverneur de la région s’est rendu sur les lieux de l’attaque en compagnie des responsables des forces de défense et de sécurité.  Il a salué la bravoure, la vaillance des populations locales qui ont mis en déroute les éléments de Boko Haram à coup d’armes blanches avant de les inviter à plus de solidarité, d’unité et de cohésion pour ne pas tomber dans la psychose et la division sectaire et communautariste que la secte terroriste Boko Haram veut semer dans leur tête.

Il faut dire que c’est la première fois, depuis le début de cette crise sécuritaire dans la zone en Février 2015 qui le village de Toummour enregistre des morts suite à une attaque de Boko Haram. Il est à rappeler aussi qu’un important dispositif militaire est mis en place dans la zone depuis l’attaque de Bosso en juin dernier.

Aujourd’hui malgré le retour de 70% de la population de Bosso, la ville ressemble à une ville martyre sous le coup de plusieurs difficultés notamment un manque criard d’électricité malgré les différentes promesses non encore tenues des autorités qui sont venues constatées de visu la situation.

Depuis peu, un calme relatif prévaut dans la zone de Diffa et les abords de la Komadougou où ces derniers temps des éléments de Boko Haram ont été arrêtés même si la semaine dernière dans la commune de Chétimari des véhicules transportant des marchands ont été interceptés et les occupants dépouillés de leurs biens.

05 septembre 2016
Source : http://www.nigerdiaspora.net/