mardi, 04 octobre 2016 04:44

Fin hadj 2016 : Retour de quelque 461 pèlerins à Niamey

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Hadj Retour NigerLe premier vol charter ramenant les pèlerins nigériens a atterri vendredi dernier à 22h23 à l’Aéroport international Diori Hamani de Niamey, avec à son bord quelque 461 passagers. Ils ont été accueillis à leur descente d’avion par le ministre de la Défense nationale, M. Hassoumi Massoudou, assurant l’intérim de son homologue de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses.

La joie se lisait sur les visages de ces pèlerins satisfaits du respect du programme. « Nous nous réjouissons du fait que l’ensemble de nos pèlerins ont pu effectuer l’intégralité des rites du Hadj. En effet, le pèlerinage de cette année s’est effectué dans de bonnes conditions. Nous saluons tous ceux qui ont participé à cette réussite. Certes il y a eu quelques ratées, cependant les choses iront toujours, en s’améliorant » a dit à cette occasion le ministre Hassoumi Massoudou, tout en précisant que des dispositions ont été prises pour que l’ensemble des pèlerins puissent rentrer dans de bonnes conditions.

Le ministre de l’Intérieur par intérim a en outre salué la qualité de l’organisation, tout en soulignant que quarante-sept (47) pèlerins malades ont été accueillis par le groupement national des sapeurs-pompiers. Selon le chef du département Communication au Commissariat à l’Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO), M. Lamine Mohamed Bachir, ce sont les pèlerins de l’Agence Baba Maca qui sont les premiers à regagner Niamey. « Cette année, le séjour moyen du pèlerin est de trente-deux (32) jours, tandis que l’an dernier on comptabilisait le séjour moyen a quarante-cinq (45) jours. Le retour des quelque 10.700 pèlerins se fera jusqu’au 14 octobre. Il y aura d’ici le 5 octobre, un vol par jour, et du 6 au 8 octobre ce sera deux (2) vols par jour, alors que du 9 au 13 octobre, il sera question de trois (3) vols par jours. De plus, tous les pèlerins reviennent cette année avec leurs bagages» explique M. Lamine Mohamed Bachir.

Samira Sabou(onep)

04 septembre 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mardi, 04 octobre 2016 05:19