jeudi, 27 octobre 2016 02:46

Secondes rencontres du Land of African Business, à Paris, en France : Notre compatriote Mariama Mamane primée

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Land African Business NigerLes secondes rencontres du Land of African Business (LAB) se sont tenues, du 19 au 23 octobre dernier, à Paris (France), sous le thème retenu cette année pour ce LAB qui est : « développement inclusif en Afrique, mirage ou réalité ? ». Le LAB est un forum de réflexions, instauré l’année dernière, pour permettre aux expertises africaines de haut niveau, de bâtir une autre perception des « Afriques », partager les meilleures pratiques économiques, sociales, culturelles et éducatives de notre continent. L’ambassadeur du Niger en France qui a pris part à ce forum, a participé à plusieurs tables rondes organisées dans ce cadre.

De la souveraineté médiatique à l’émancipation des femmes, en passant par les problématiques du foncier ou de l’accès à l’énergie en zone rurale, sous l’angle de l’aménagement du territoire, la bonne gouvernance pour la facilitation des investissements à l’éclosion des entreprises innovantes, l’économie numérique comme facteur d’accélération de la croissance, la cyber-sécurité, les thématiques des

tables rondes et les différents témoignages des participants, ont été riches de solutions , d’innovations et de démonstrations. Cela pour démontrer concrètement l’élan de développement inclusif amorcé aujourd’hui, par l’Afrique. Ces deuxièmes LAB ont été d’autre part, un lieu de rendez-vous unique pour la jeunesse entrepreneuriale africaine, à travers les African Rethink Awards -ARA-.

C’est un concours ouvert à tous les start up d’Afrique et de sa diaspora et récompense des entreprises innovantes, dont le modèle est duplicable, sur le continent. 50 candidats ont été invités, cette année, à venir présenter leur « business model », à rencontrer des partenaires et à échanger avec les investisseurs. Parmi eux, deux nigériens : Mariama Mamane (société Jacigreen) et Yacouba Alfari (société Yabe).

Mariama Mamane au terme des délibérations a reçu le Prix Coup de Cœur du jury. Il a été décerné par M. Olivier Mousson, président de la société française d’Encouragement pour l’Industrie Nationale (SEIN), en présence de leurs Excellence Ado Elh Abou, ambassadeur du Niger en France, de Marcel Escure, ambassadeur de France au Niger (qui a effectué expressément, le déplacement de Paris pour l’occasion) et de plusieurs compatriotes vivant dans l’hexagone.

Le jury a tenu ainsi à saluer « le projet à fort potentiel (de Mariama Mamane) qui participe à la transition vers un modèle économique d’entreprise viable et durable en Afrique». En fait, la société de Mariama Mamane a pu, à partir de la jacinthe d’eau, une plante néfaste pour la biodiversité aquatique, produire un engrais naturel par compostage. Le biogaz issu du processus de production est récupéré en énergie électrique.

Le projet Yabe, de Yacouba Alfari Bonkano (qui fut lauréat du même concours l’année dernière), quant à lui, est une unité agroalimentaire à vocation sociale, spécialisée dans la production de tomate qui optimise, la gestion des récoltes et met à la disposition du consommateur, un produit conservable et biologique.

Notre pays vient donc, d’être honoré, à nouveau dans les instances internationales, par sa jeunesse qui prouve ainsi, toutes ses compétences, ses qualifications et son dynamisme, dans les domaines de la recherche, de l’innovation et de la technologie, pour le développement socio-culturel et économique de notre pays.

Moussa Hamani A/P Ambassade du Niger à Paris

27 octobre 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le jeudi, 27 octobre 2016 03:12