mercredi, 23 novembre 2016 13:56

Réaction des médecins spécialistes après l’interpellation du Ministre de la santé : Le SMES rétablit la vérité sur plusieurs points

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Kangouize Zibeirou SMES NigerCe lundi 22 novembre 2016 le BEN/SMES (syndicat des médecins spécialistes du Niger a tenu un point de presse pour répondre aux allégations du ministre de la santé publique (MSP).

Ce dernier avait été interpelé par les députés nationaux sur la grève perlée de ce syndicat qui dure maintenant 2 ans et demi.

Le SMES a rétablit la vérité sur les points suivants:

  • L’actuel Ministre de la santé est en fait à l’origine de cette grève !!!

en 2011 les médecins généralistes et spécialistes faisant parti d’un syndicat unique (SYMPHAMED) ont obtenu de longue lutte une révision de leur salaire ; au moment de signer les accords les autorités étaient d’accord pour accorder un supplément aux spécialistes pour la reconnaissance de leur effort de formation (4 à 5 ans d’études post doctorales),

MAIS Dr Illiassou Idi, médecin généraliste (actuel ministre de la santé) étant à cette époque le SG du SYMPHAMED a refusé cet avantage en évoquant qu’on devait tous avoir le même traitement ‘’au nom de la solidarité syndicale’’!! Malgré des discussions houleuses les spécialistes ont accepté de remettre leurs revendications à une date ultérieure.

2 ans après, le SYMPHAMED refusant toujours de remettre le débat sur la table, les médecins spécialistes décident de créer leur propre syndicat : SMES

  • Les salaires des médecins spécialistes du Niger a dit le MSP est un des plus élevés de la sous région ! nous avons donc mis à la disposition de la presse le bulletin de salaire d’un médecin spécialiste nigérien et d’un béninois et il s’avère qu’à diplôme et ancienneté égale le béninois a presque le double du salaire du spécialiste nigérien !!! et ne parlons même pas du Burkina, Togo …

  • Parlant de l’exercice privé les médecins spécialistes sont toujours indexés ! il est vraiment triste que chaque fois 1 grain de sable gâte le sac de mil !!! Partant même de la définition de l’exercice privé on se rend compte qu’il n ya pas un corps de la fonction publique qui n’en fait pas ! Toute activité lucrative d’un fonctionnaire est de l’exercice privé: les cours privés du soir et même parfois du matin des enseignants, l’exploitation des champs et des jardins par les fonctionnaires pour vendre des fruits et légumes, même la vente d’articles (glace, pagnes …) par tous les agents de l’Etat qui est une chose courante parfois au sein même des services publiques !!!

Malheureusement seul le médecin est indexé et on lui brandit chaque fois son serment ! Pourtant peu de gens connaissent le sens de ce serment qui dit ‘’ … je donnerai mes soins à l’indigent et n’exigerai jamais un salaire au dessus de mon travail… ‘’ il ne dit pas n’exigerai pas de salaire du tout !

Rappelons aussi que le médecin n’est pas le seul fonctionnaire assermenté !!!

En plus après 4 à 5 années d’études de plus le médecin spécialiste a le droit d’exiger un salaire supérieur à celui du généraliste !

Nous avons tenu à rectifier qu’aucune loi en vigueur n’interdit l’exercice privé !

Le ministre Idi lui même malgré qu’il ait affirmé le contraire en a fait durant des années en faisant partie de la commission Hadj …

Il faut également éviter de faire des amalgames : les enseignants chercheurs de médecine sont également des médecins spécialistes mais eux dans leurs textes ont le droit d’exercer en privé à toute heure et d’ouvrir des cliniques privées contrairement au médecin spécialiste fonctionnaire du MSP qui ne peut exercer qu’en dehors des heures de service.

  • Parlant du nombre pléthorique de médecins à Niamey, nous avons répondu que le SMES n’a jamais intervenu dans le domaine des affectations même s’il est au courant des multiples irrégularités !!! l’administration seule a cette tache et malheureusement elle affecte et ré affecte les agents de santé au gré de son bon vouloir ou de son affinité avec tel ou tel agent!!!

  • Nous avons été accusés de refuser toutes les propositions faites par le gouvernement ! cela est totalement faux ! c’est le gouvernement qui est revenu sur toutes les propositions qu’il nous a fait ; notre première revendication était une augmentation de 300 000 mais nous avons finalement accepté la dernière proposition qui devait nous octroyer une augmentation de 80 000 F imposables !!! mais même cette dernière a été remise en question par le gouvernement !!!

Pourquoi le Niger est un pays où on fait chaque fois 2 poids 2 mesures ! Est t il si mal de demander la justice c'est à dire avoir un plus sur notre salaire pour les 4 à 5 ans d études de plus que nous avons fait (à coup de sacrifices) après le doctorat en médecine !!! la récompense à l’effort de formation !!!

Il est vrai que nous travaillons dans un domaine sensible à savoir la santé des populations mais cela n’exclu pas que nous avons le droit de revendiquer nos droits !!! notre droit à améliorer nos conditions de vie et de travail !!!

Le grève est un droit syndical et le seul dont nous disposons légalement pour nous faire entendre !

Il est aussi injuste que nous soyons les agents les plus critiqués !!! si 1 sur 100 parmi nous fait de mauvaises actions on nous condamne tous !!!

Regardez les autres secteurs : justice, douane, éducation, jeunesse et sport … tous minés par des crises comme les détournements, la corruption …  mais notre lutte est presque l’une des seules à subir en permanence des fausses interprétations, des calomnies et critiques … cela doit cesser et ce problème doit enfin être résolu pour le bien de tous !

Le BUREAU DU SMES

 

Dernière modification le mercredi, 23 novembre 2016 15:48