vendredi, 16 décembre 2016 01:27

Cérémonie d’intronisation à Agadez : Elhadji Oumarou Ibrahim Oumarou, 52ème Sultan de l’Aïr

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Oumarou Ibrahim Oumarou Sultan Air Agadez La journée du jeudi 15 décembre 2016 sera à jamais gravée dans la mémoire collective des populations nigériennes en général, et de celles de l’Aïr en particulier. En effet, cette journée a été marquée par l’intronisation de l’honorable Oumarou Ibrahim Oumarou, sultan de l’Aïr. Cette intronisation, qui le consacre 52ème sultan, est intervenu quatre années après son élection au trône de ce sultanat, c'est-à-dire le 25 février 2012, soit trois jour seulement après le décès de son père, l’honorable sultan Ibrahim Oumarou. Cette cérémonie a été marquée par plusieurs activités dont la cérémonie d’intronisation du sultan au palais royal du sultanat de l’Aïr, dans la pure tradition de la communauté touarègue. Ensuite, il y a eu une grande cérémonie festive au stade régional d’Agadez, puis des manifestations de réjouissances au palais dans l’après-midi, et une grande fantasia à l’hippodrome d’Agadez. Toutes ces activités se sont déroulées en présence des autorités et de plusieurs invités d’honneur.

C’est une cérémonie d’intronisation grandiose qui a drainé toutes les populations de l’Aïr, hommes, femmes, jeunes filles et garçons, enfants, tous âges confondus. Les représentants de toutes les régions, et de toutes les localités d’Agadez se sont mobilisés pour honorer de leur présence la cérémonie.

Il faut aussi souligner que des représentants des pays amis, à savoir le Nigéria, le Mali, la Libye et l’Algérie ont effectué le déplacement sur invitation de l’honorable sultan Elhadji Oumarou Ibrahim Oumarou et que tous les sultans, les chefs de cantons, les chefs de groupements et de tribus, de toutes les régions du Niger ont répondu présent à cette cérémonie historique.

De mémoire des Nigériens, aucune cérémonie d’intronisation n’a connu une telle participation des populations, une telle mobilisation et de telles manifestations. Jamais les populations de l’Aïr n’ont connu un tel rassemblement dans leur capitale, avec de nombreuses sommités venues de toutes les régions du Niger, du Nigeria voisin et de par le reste du monde.

En outre, il y avait les artistes, chanteurs et autres griots du Niger. Zabya Kadé de Diffa, Habsou Garba et Sani Maï Gochi de Niamey, la Troupe Gourmatché de Tillabéry, Rogazo et Zara Dibissou de Zinder, Elhadji Ali Maliki, Maïtakowano de Maradi, les groupes Tasko, Albichir, l’orchestre Guez band, le carnaval de Bianou, le tendé d’Agadez, des artistes et griots des régions de Dosso et Tahoua, et plusieurs autres artistes traditionnels venus de toutes les localités de l’Aïr, ont marqué de la plus belle manière les événements de cette intronisation, tout au long de la journée. A leurs prestations artistiques, il faut ajouter la fantasia, la course de chevaux et de chameaux.

La cérémonie traditionnelle qui s’est déroulée au palais a été marquée par plusieurs rituels. C’était en présence des sultans de Zinder, de Dosso, de Tibiri Gobir, du représentant du sultan de Katsina Maradi, et des dignitaires de la cour du sultan d’Agadez.

Au stade régional d’Agadez, les manifestations ont été marquées par l’allocution du gouverneur de la Région d’Agadez, du président de l’Association des Chefferies Traditionnelles du Niger (ACTN) l’honorable sultan Djarmakoye Seydou Maïdanda, et celle du président du Comité d’organisation.

Pour sa part, le gouverneur de la Région d’Agadez, M. Saadou Soloké a, au nom des plus hautes autorités de la 7ème République, souhaité la bienvenue à tous ceux qui ont marqué de leur présence cette cérémonie d’intronisation. Il a aussi félicité et salué, au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, et de celui du Premier ministre, chef du Gouvernement, SEM Brigi Rafini et de l’ensemble du Gouvernement, le nouveau sultan de l’Aïr pour sa brillante intronisation au trône de l’Aïr. Le Gouverneur a témoigné de la qualité et la bonne collaboration dont l’honorable sultan Oumarou Ibrahim Oumarou a fait montre de son élection à ce jour. Il a indiqué avoir trouvé en lui un homme intègre, courtois, patient et rassembleur.

Quant au président de l’Association de la Chefferie Traditionnelle du Niger, l’honorable sultan Djarmakoye Seydou Maïdanda, il a, dans son intervention, au nom de la chefferie traditionnelle du Niger, félicité le sultan Oumarou Ibrahim Oumarou pour sa brillante intronisation et son succès. Il a profité de cette occasion pour prodiguer de sages conseils au nouveau sultan tout en lui souhaitant la bienvenue dans la grande famille de la chefferie traditionnelle du Niger.

‘’Patience, écoute, équité et justice’’, tels sont les conseils prodigués par le sultan de Dosso. Il a aussi rappelé les valeurs cardinales et le rôle combien important de la chefferie traditionnelle dans notre pays, et a profité de cette occasion pour dresser un bref historique des différentes étapes difficiles qu’avait traversé la chefferie traditionnelle au Niger.

Ainsi, a-t-il dit, de la période précoloniale aux indépendances de nos pays, en passant par la période coloniale, la chefferie traditionnelle a su résister et occuper sa place dans la société, et c’est ce qui fait d’elle de nos jours la garante de la paix, de la solidarité, de l’unité et de fraternité dans notre pays.

‘’Bienvenue dans ce cercle d’honneur, de dignité, de patience, de solidarité et de respect de nos valeurs qui font aujourd’hui plus que jamais le ciment de notre pays. Restons toujours unis pour que vive le Niger. Vivons en paix pour que Dieu bénisse le Niger et son peuple’’, a souhaité le sultan de Dosso, président de l’ACTN.

Au terme de son intervention, le président de l’ACTN, sultan Zarmakoye Seydou Maïdanda a rendu un hommage à nos vaillants FDS pour leurs exaltantes missions de sécurisation de notre pays et de sa population. Il a, au nom de l’ACTN, présenté ses condoléances les plus attristées aux familles de toutes victimes.

Auparavant, le président du Comité d’organisation, a salué et remercié, au nom des autres membres du Comité, tous ceux qui, de près ou de loin, ont apporté leur contribution pour la réussite de cette cérémonie.

Tous les orateurs qui se sont succédé n’ont pas manqué d’adresser une motion spéciale de remerciement à M. Rissa Ag Boula, ministre à la Présidence de la République, président du Comité interministériel de d’organisation de la fête tournante de la République célébrée le 18 décembre de chaque année, pour ce qu’il a fait pour la réussite de cet événement.

Le Comité d’organisation, pour sa part, n’a pas manqué de remercier l’ensemble des contributeurs dans l’organisation de cet événement.

L’honorable chef de canton de Dogaraoua quant à lui, a pris la parole, au nom de l’ensemble des femmes de la famille du sultanat de l’Aïr, pour remercier les uns et les autres et féliciter le nouveau sultan de l’Aïr.

Il faut aussi souligner que plusieurs personnalités ont apporté des contributions en espèces et en nature à cette occasion. C’est ainsi que le comité d’organisation a annoncé avoir reçu la somme de 74 millions de francs CFA et deux chevaux comme contributions de plusieurs personnalités et chefs traditionnels.

Le comité a également présenté deux personnes qui ont fait le marathon Ingal-Agadez dit ‘’marathon de la tombe de Oumarou à l’intronisation de Oumarou’’. Ces deux jeunes garçons, MM. Abzo et Bouzou, ont quitté Ingal le 10 décembre dernier, pour arriver le jeudi 15 décembre au palais du sultanat d’Agadez.

Les manifestations de réjouissances vont se sont poursuivies tout au long de la journée d’hier, et se poursuivront également aujourd’hui vendredi au palais ainsi que dans d’autres cadres comme la Maison des Jeunes et de la Culture.

Cette cérémonie, qui a mobilisé entre 10.000 à 12.000 personnes s’est passé sans aucun incident, dans la joie et l’allégresse.

Ali Maman,envoyé spécial(onep)

16 décembre 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le vendredi, 16 décembre 2016 01:37