Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

Annonce

Lack of access rights - File 'http:/www.nigerdiaspora.com/diaspo/skins/default/media/dot.gif'

SOCIETE.

Quatre conventions de financement dans le cadre de l`appui des partenaires au développement au dispositif de sécurité alimentaire ont été signées mardi entre le Niger d`une part et l`Union européenne, le Programme alimentaire mondial, le PNUD et la France d`autre part.La première convention d`un montant de 15 millions d`euros (plus de 9 milliards de francs CFA), signée par le premier ministre nigérien Hama Amadou et le représentant de l`Union européenne vise à renforcer le dispositif national de sécurité alimentaire.
La situation nutritionnelle des enfants du Niger s`est nettement améliorée suite aux efforts déployés par le gouvernement et les partenaires au développement, a indiqué la directrice régionale du Fonds des Nations unies pour l`enfance (UNICEF) pour l`Afrique de l`Ouest et du Centre, Mme Esther Guluma au terme d`une visite dans le pays. Dans le domaine de la mortalité infantile, il a été enregistré entre 2000 et 2006 une réduction de 280 à 198, une augmentation du taux de scolarisation des jeunes filles qui passe de 33% à 43% au niveau du primaire.
 L'"opération pays mort", initiée par des ONG et associations au Niger pour dénoncer la pauvreté et le manque d'accès aux services sociaux, a été peu suivie mercredi à Niamey, alors que la mobilisation était plus importante en province, a-t-on appris de sources concordantes.Dans les deux principaux marchés de la capitale, la plupart des boutiques et des services administratifs étaient restés ouverts et les taxis, qui avaient répondu en masse aux appels précédents, circulaient quasi-normalement, a constaté une journaliste de l'AFP.

Un atelier de renforcement des capacités des journalistes de l’Afrique de l’ouest pour la couverture des problèmes de santé maternelle et néonatale a débuté lundi à Niamey. Organisé conjointement par le projet aware/rh de l’USAID et l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique (OMS/AFRO), cet atelier vise la formation des journalistes de la presse écrite et de la radio du Burkina Faso, du Ghana, de la Mauritanie, du Niger, de la Sierra Leone, du Tchad, du Togo et du Sénégal.
samedi, 29 juillet 2006 08:15

La ceinture verte de Niamey

Craignant une disparition totale des arbres de la ''ceinture verte'' de Niamey, les autorités communales ont décidé de faire déguerpir les habitants qui squattent dans ce bois servant de rempart contre l'avancée du désert et les intempéries à la capitale nigérienne. Trois mois après l'expiration de l'ultimatum, les squatters, qui ont été sommés de déguerpir du bois au plus tard le 30 avril 2006, sont toujours sur place, a constaté IPS.
Selon Maman Ibrahim, directeur régional de l'environnement de la Communauté urbaine de Niamey, "la ceinture verte est un périmètre de restauration composé de cinq blocs, qui s'étale sur une superficie de 2.500 hectares, et qui a commencé à être boisé à partir de 1965".
Le gouvernement nigérien, réuni vendredi en conseil des ministres, a adopté un projet de décret portant réglementation de passeports nigériens CEDEAO, ( ordinaires et de service), qui seront bientôt mis en circulation. Les nouveaux passeports auront pour vocation, de consacrer la citoyenneté ouest africaine, le droit d'établissement et de résidence dans la communauté et la libre circulation des personnes à l'intérieur de la communauté.
mercredi, 19 juillet 2006 01:23

Programme démographique multisectoriel

ImageLe Niger veut créer des conditions favorables à la réduction de son taux de croissance démographique par la mise en oeuvre d?un programme démographique multisectoriel (Prodem). Le Prodem dont les grandes lignes ont été exposées vendredi en conseil des ministres réuni sous la présidence du chef de l?Etat, Mamadou Tandja, se propose d?abaisser le taux démographique de 3,3 à 2,5% d?ici 2O15. Le but poursuivi est la prise en compte des variables démographiques dans les actions de développement notamment par la création de conditions favorables à la réduction du taux d?accroissement annuel moyen ( 3,3%), considéré comme l?un des plus élevés de la planète.
Le gouvernement nigérien a annoncé vendredi avoir découvert des agents "fictifs, des agents décédés et des agents licenciés", qui perçoivent encore des salaires, primes et indemnités irréguliers, dont le montant s'élève à plus de 4 milliards de FCFA. Le gouvernement a rendu public, à l'issue d'un conseil des ministres présidé vendredi par le chef de l'Etat, le rapport du Comité de contrôle des effectifs de la fonction publique, dont la mission vise à mieux maîtriser les effectifs de la fonction publique du Niger.
mardi, 18 juillet 2006 10:08

Programme démographique multisectoriel

Le Niger veut créer des conditions favorables à la réduction de son taux de croissance démographique par la mise en oeuvre d’un programme démographique multisectoriel (Prodem). Le Prodem dont les grandes lignes ont été exposées vendredi en conseil des ministres réuni sous la présidence du chef de l’Etat, Mamadou Tandja, se propose d’abaisser le taux démographique de 3,3 à 2,5% d’ici 2O15. Le but poursuivi est la prise en compte des variables démographiques dans les actions de développement notamment par la création de conditions favorables à la réduction du taux d’accroissement annuel moyen ( 3,3%), considéré comme l’un des plus élevés de la planète.

Depuis le 1er juillet 2006, le Niger est passé à une numérotation à 8 chiffres par l’adjonction d’un préfixe de 2 chiffres, le code international (227) restant inchangé. Les nouveaux numéros à composer sont donc les suivants : Tous les anciens numéros commençant par :
Page 102 sur 105