Forfait Albarka

Niger : heurts violents à Niamey

Loi Finances 2018 Niger Manifestants 03Niamey, la capitale nigérienne a en effet été secouée ce dimanche par de violents heurts entre la police et des manifestants qui protestaient contre une loi jugée « antisociale »

A l'appel d'ACTICE-Niger, un collectif d'ONG, plus d'un millier de personnes se sont rassemblées à la place Toumo, près du centre-ville, où devait tenir un meeting de protestation contre la loi des finances 2018.

Une loi, qui, selon ses détracteurs, créée "de nouvelles taxes et de nouveaux impôts". Certains manifestants scandaient des slogans hostiles au gouvernement alors que d'autres brandissaient des pancartes "Non à la loi de Finances 2018".

Grenades contre jets de pierres

Entamée dans le calme, la manifestation a dégénéré lorsqu'un groupe de protestataires s'est dirigé, malgré les interdictions, vers la place de la Concertation, en face du Parlement, qui sert habituellement de point de chute aux manifestations.

Ce groupe s'est retrouvé face à la police qui a fait usage de grenades lacrymogènes pour les empêcher de progresser vers le Parlement, réuni en session budgétaire depuis un mois.

Les manifestants ont riposté par des jets de pierres et en montant des barricades de pierres, de briques et des pneus enflammés aux carrefours.

Les heurts étaient concentrés au niveau du Nouveau-marché et de Lacouroussou, deux quartiers populaires situés sur l'itinéraire menant au Parlement.

Les manifestants, armés de pierres et de gourdins, s'en sont pris à des biens publics mais également à des biens de particuliers.

Des édifices publics ciblés

Le siège de la CENI, situé non loin des heurts, le poste de police du Grand-marché de Niamey et même le mur de la représentation nationale ont été pris pour cibles par les manifestants qui n'ont été dispersés que grâce à des renforts apportés par la Garde nationale en début d'après-midi de ce dimanche.

En début de soirée, le calme était revenu dans la ville même si la situation restait encore tendue et confuse.

30 octobre 2017
Source : http://www.bbc.com/afrique/region-41798929

Imprimer E-mail

Société