Forfait Albarka

Incendie au marché Bonkaney de Niamey : Une quinzaine de boutiques et d’importantes quantités de marchandises parties en fumée

Image d'illustration Un incendie a été déclaré, dimanche dernier, aux environs de 21 heures au marché de Bonkaney dans le quartier Banifandou de Niamey. Mais la promptitude des populations environnantes et des agents de la protection civile, communément appelés les Sapeurs pompiers, a permis de limiter les dégâts.

D’après le gérant du marché Bonkaney M. Daouda Moustapha c’est aux environs de 21heures que les populations environnantes ont donné l’alerte. « Grace à Dieu les dégâts causés par l’incendie ont été limités avec la promptitude des populations et des sapeurs pompiers dont l’intervention a permis de stopper la propagation du feu sur tout le marché » explique M. Daouda Moustapha, précisant les dégâts ont concerné 15 boutiques, et les marchandises qu’elles contiennent, qui ont été complètement détruites. Pour ce qui est des origines de l’incendie, le gérant du marché Bonkaney indique que selon les premières investigations de la NIGELEC et de la police scientifique, le feu a été causé par un court-circuit électrique. M. Daouda Moustapha déplore le comportement de certains individus sans pitié, qui ont pillé les biens des commerçants, au moment où on cherche à éteindre le feu.

Toutefois le gérant du marché a tenu à remercier les autorités ministérielles, régionales et communales de Niamey pour leur soutien moral face à cette épreuve. En effet, les victimes de cet incendie ont reçu la visite du ministre de la Ville et de la Salubrité urbaine M. Habi Mahamadou Salissou accompagné par le gouverneur de la région et des autorités de la Délégation spéciale de Niamey. Profitant de cette occasion, les commerçants de Bonkaney ont exprimé leur souhait de voir leur marché reconstruit. Sur place des réponses leur ont été apportées par les autorités concernées. Le gérant a précisé que les autorités leur ont signifié que le plan de la reconstruction du marché est déjà finalisé, c’est le financement seulement qui est attendu pour engager le processus de la reconstruction.

Ali Maman(onep)

06 novembre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société