Forfait Albarka

Commémoration du 30ème anniversaire du décès du Président Seyni Kounché à Fandou, son village natal : Instants de recueillement et de communion à la mémoire du Général Seyni Kountché

Commémoration du 30ème anniversaire du décès du Président Seyni Kounché à Fandou, son village natal : Instants de recueillement et de communion à la mémoire du Général Seyni KountchéDans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire de la disparition du Président Seyni Kountché, une Fatiha a été dite à la mémoire de l’illustre disparu. C’était au cours d’une cérémonie organisée, le 10 novembre à Fandou, village natal du disparu. Cette rencontre a rassemblé les représentants des couches sociopolitiques de notre pays. Il y avait entre autre le Haut représentant du Président de la République, M. Seyni Oumarou, des présidents des institutions, des députés, des responsables administratifs et coutumiers de la localité. Ce fut un moment plein d’émotion au cours duquel chacun en ce qui le concerne s’est rappelé de ce que fut ce digne fils du pays et ce qu’il a laissé comme héritage.

Visiblement, l’événement était à la hauteur des attentes des organisateurs. Ce vendredi 10 novembre coïncidant exactement à la 30ème année de la disparition du Président Kountché, beaucoup de Nigériens ont convergé vers Fandou pour rendre un hommage à cet ancien président. Il nous a quitté il y a 30ans, mais les Nigériens se rappellent encore de ce grand homme d’Etat qui a prôné les valeurs comme l’unité, la fraternité, la lutte contre la corruption, etc.

Des qualités résumées ici par cette diversité des d’hommes, de femmes, vieux et jeunes, qui sont venus pour prier Allah afin qu’il accepte l’âme du défunt dans son paradis (Firdous). Puis ils se sont recueillis sur la tombe du défunt. L’occasion a été saisie par le représentant de la famille Kountché pour saluer la présence massive des invités à cette cérémonie. « Il ya de cela 30 ans que le Général Président nous a quitté mais son souvenir reste présent dans nos esprits », a dit M. Issaka Hassan Karanta, avant de saluer tous ceux qui ont fait le déplacement et même ceux qui pour d’autres raisons n’ont pas pu faire le déplacement. « Nos pensées vont vers les absents car dans la communion du cœur et des esprits, ils sont avec nous », a dit Issaka Hassan Karanta.

S’en est suivi le message du représentant des compagnons d’armes et collaborateurs du Président Kountché, M. Idrissa Harouna, qui malgré son âge très avancé, a témoigné en ces termes : « J’ai rencontré Kountché dans le service militaire précisément dans l’armée française. En ce moment il était sergent et moi sergent chef. Après notre autonomie, nous nous sommes retrouvés au sein de l’armée nigérienne, notre amitié s’est consolidée depuis ce moment. Entre nous, c’est un rapport de confiance et d’entre-aide. Mais quelque soit la confiance ou l’amitié, des moments d’incompréhension peuvent subvenir, ce qui n’entache en rien ce qu’on a vécu ensemble. Cela s’observe dans la vie familiale ou autre rapport humain», a-t-il rappelé. « Il ya 30 ans qu’il nous a quitté mais son nom résonne encore à telle enseigne que même ceux qui ne l’ont pas connu, le connaissent finalement», a-t-il conclu.

Pour sa part, le Préfet du département de Filingué, M. Marafa Tankari, a souhaité, au nom du Gouverneur de la région de Tillaberi, et de la population de Filingué, une chaleureuse bienvenue à tous ceux qui ont effectué le déplacement. Il a estimé que cette rencontre n’est pas un moment pour pleurer la mort du Président Seyni Kountché, mais plutôt l’occasion pour se rappeler de ses qualités traduites par ses actions et le modèle qu’il représente pour les Nigériens.

Selon le préfet du Filingué, beaucoup d’invités sont venus par leurs propres initiatives parce qu’ils croient aux idées de l’homme, qui aujourd’hui n’est pas seulement connu par ses proches, mais par une grande partie des Nigériens.

Après ces interventions, les officiels et d’autres invités ont visité la tombe de Kounché, au passage, ils ont eu droit à une exposition photos retraçant les actions du Président Kountché, dans sa maison familiale.

Mamane Abdoulaye(onep)

13 novembre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société