Forfait Albarka

Zinder/Insécurité : Des coupeurs de route s’attaquent à des paisibles citoyens

Image d'illustrationDans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 novembre 2017, un commerçant de Guidimouni dans le département de Damagaram Takaya est abattu par trois individus munis d’armes à feu. La victime a selon, toute vraisemblance, été trouvée endormie, seule dans sa chambre dans un hameau situé dans son champ à 9 km de la ville de Guidimouni. A bout portant, il a reçu dans le dos trois balles. Il est mort sur le coup.
Le préfet de Damagaram Takaya Ousmane Magagi, selon les renseignements reçus, nous précise que c’est un commerçant qui a une boutique. Chaque weekend, il se rend à Zinder pour se ravitailler en marchandises. Les assaillants étant sans doute au courant de son agenda, ont préféré l’agresser avant son départ pour Zinder afin de le dépouiller de son argent. Ni la femme, ni les parents et connaissances de la victime n’étaient présents au moment de l’attaque. Il était seul dans sa chambre au moment du crime. Après leur forfait, les assaillants à bord des motos se sont évaporés dans la nature. A cette date, ils restent introuvables.
La première attaque, contre un autre commerçant dans le même département s’est déroulée dans la commune rurale de Kanya Wamé. Elle s’est produite après le retour du commerçant du marché à bétail de Zinder où selon le préfet de Damagaram Takaya, Ousmane Magagi, il a eu à vendre un bœuf à 800 000F CFA. Informé, les 5 assaillants à bord de motos ont tendu une embuscade au convoi des deux véhicules de leur victime à 12 km de Kanya Wamé (département Damagaram Takaya). Malheureusement, la victime était dans le second véhicule. Aussitôt descendu, elle fut assommée et les pieds cassés à coup de balles. Certes, il a pu s’en sortir de ses blessures, mais ses recettes de marché ont été emportées.
Dans le département de Mirriah sur l’axe Gaafati-Zermou c’est un motocycliste qui a été victime de braquage par des coupeurs de route. Il explique : ‘’Ma moto avait une crevaison, j’étais en train de la réparer, lorsque trois personnes à bord de moto sont arrivés à mon niveau. Armés de fusils, ils m’ont demandé de leur remettre ma moto. J’ai voulu m’y opposer, mais ils ont tiré sur moi. Je suis tombé, ils m’ont jeté dans un ravin. Lorsqu’un autre motocycliste arrivait, ils se sont mis en embuscade. Ce dernier n’a pas eu le temps de m’aider lorsqu’ils se sont saisis de sa moto lui aussi, nous laissant dans la nuit avec nos blessures. Nous avons eu la chance d’être en vie. Ils sont partis avec les deux motos’’.


Aussitôt, informé, le préfet sortant de Mirriah Mamane Hamidou a dépêché des gendarmes sur les lieux.
Selon le chef de canton de Gaafati, c’est la 5ème fois que des coupeurs de route munis d’armes à feu s’attaquent à des paisibles citoyens, sur les axes routiers de son canton dans le département de Mirriah.
On se rappelle du braquage sur deux marchands sur l’axe Mirriah-Gouna qui s’est soldé par un mort. Dans ces deux départements, Mirriah et Damagaram Takaya, tous ces assaillants courent encore dans la nature, malgré le maillage de la région par les patrouilles mixtes de sécurité. Bien renseigné avec le téléphone portable, ils agissent là où cette patrouille est momentanément absente selon le préfet de Damagaram Takaya. Ils ont toujours une longueur d’avance sur les Forces de Défense et de Sécurité (FDS). Par contre, dans le département de Gouré, un coupeur de route vient d’être appréhendé par les FDS selon le préfet Sani Nassarou
AMADOU MAHAMADOU(Zinder)

26 novembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Société