Les points sur les I : L’affaire du trafiquant de drogue Sidi Lamine est toujours au point zéro

Les points sur les I : L’affaire du trafiquant de drogue Sidi Lamine est toujours au point zéroL’affaire Sidi Lamine, du nom de ce trafiquant de drogue dure (cocaïne) pris en flagrant délit transaction entre mafieux qui a mal tourné est toujours au point zéro, gelée par les gouvernants qui, par des subterfuges, ont trouvé les moyens d’empêcher la procédure de levée d’immunité parlementaire. Or, le procès, s’il s’était tenu, aura permis de démanteler maints réseaux de trafiquants. Mahamdou Issoufou ne peut être fier d’un tel blocage, étant en définitive responsable de la façon dont la justice est conduite dans ce pays. Comment peut-on s’ériger en défenseurs d’un trafiquant de drogue ? Qui est réellement derrière la protection dont a bénéficié cet homme ? Si Mahamadou Issoufou n’a aucune responsabilité dans ce déni de justice, il reste qu’il ne peut prouver son impuissance dans la situation déplorée. S’il a pu faire en sorte que l’ensemble des députés composant sa majorité à l’Assemblée nationale votent, presque à l’unanimité, le projet de loi de finances 2018, il ne peut prétendre être incapable de faire de même pour la levée de l’immunité parlementaire de Sidi Lamine. Avec le trafic de tramadol qui affecterait, selon le Niger et le Mali, c’est une autre page de trafics qui s’ouvre sur la gouvernance de Mahamadou Issoufou. L’après Issoufou sera difficile et les Nigériens devront s’armer de rigueur et de don de soi pour juguler tous les fléaux qui ont prospéré depuis sept ans, dans ce pays. Affaire à suivre !

Mallami Boucar  

19 décembre 2017
Artcle publié le 13 décembre 2017
Source : Le Monde d'Aujourdhui

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Société