Attaque de la maison d’arrêt de Niamey : retour sur un évènement triste

Attaque de la Maison d’Arrêt de Niamey : Retour sur un évènement tristeÀ l’origine prison coloniale, devenue prison civile après l’indépendance du pays, la Maison d’Arrêt de Niamey est située au cœur de la capital du Niger. Elle accueille des prisonniers de droit commun condamnés ou en cours de jugement.
Le samedi 1er juin 2013, cette prison a fait l’objet d’une attaque apparemment terroriste au cours de laquelle plusieurs personnes arrêtées pour banditisme, assassinat et terrorisme avaient réussi à s’évader. Cet incident intervenait, quelques jours après deux attaques suicides à la bombe perpétrées dans la région d’Agadez.
Il était 15h passé, je jouais au scrabble avec mon cousin à la devanture de notre maison. Tout était calme, on n’entendait que les bruits des gens venus à la prison rendre visite à leurs parents détenus. C’était bondé comme d’habitude le week-end. Tout-à-coup, Pan ! Pan ! Pan ! C’était des coups de feu et ça venait de la Prison, neuf au total avant que mon cousin et moi nous nous précipitions à l’intérieur. La suite nous l’avions appris sur les médias. (Témoignage d’un habitant du quartier de la Maison d’arrêt).
Les tirs ont fait sur le champ deux morts et trois blessés parmi les gardes nationaux. Un des assaillants aurait également été abattu et trois autres pris vivants, a annoncé le Ministre de la justice à la télé. On apprendra par la suite que plusieurs éléments de groupes terroristes auraient profité pour s’échapper de la prison.
Cette attaque, selon plusieurs sources nationales et internationales a été organisée par un certain Shebani Ould Ama qui séjournait à la Maison d’Arrêt de Niamey pour avoir assassiné des ressortissants Saoudiens et Américain au Niger. Il serait d’ailleurs très recherché par les services secrets de ces pays à l’époque.
Cet évènement qui a endeuillé les familles de ces deux jeunes et vaillants gardes tombés les armes à la main a interpellé plus d’une personne à Niamey. Qu’est-ce qui peut expliquer la facilité avec laquelle l’attaque et les évasions qui s’en sont suivies ont été réussies ? Que s’est-il réellement passé ? Les résultats de l’enquête annoncé par le procureur général de l’époque, qu’on attend toujours, nous édifieront certainement.


En attendant la Maison d’Arrêt de Niamey continue de revoir son dispositif de sécuritaire. Tous les jours c’est un nouveau mur par-là ! Une barrière de plus par ci ! Les riverains sont étouffés. À quand la construction de la nouvelle prison et le déplacement de celle-ci ? Le Journal Le Sahel, n’a-t-il pas annoncé, dans une publication en ligne, en date du 5 Juin 2017, que le ministre de la Justice, Garde des sceaux, M. Marou Amadou a officiellement reçu des mains du Premier secrétaire de l'Ambassade des Etats Unis au Niger, M. Philip Nelson, les documents d'étude sur la construction de la nouvelle maison d'arrêt de Niamey, le jeudi 1er juin 2017 ? 

28 décembre 2017
Source :  http://nigerdiaspora.net

Imprimer E-mail

Société