Orange Money 300%

Quand les mères abandonnent leurs foyers aux filles de ménage

Image d'illustrationIl est de plus en plus fréquent de voir des jeunes filles de ménage s’occuper des foyers de femmes, qui préfèrent se pavaner de foyandi en foyandi, d’une cérémonie à une autre, chaque jour de la semaine.

Des femmes qui travaillent à celles qui sont au foyer, elles sont prêtes à économiser chaque jour sur leurs frais de popote pour accomplir leur ‘’devoir social’’ qui est de cotiser pour certaines, une grosse somme à la fin de chaque mois. Hormis, cette somme qui doit être cotisée, elles se doivent encore de trouver une autre somme pour la cuisine de ce ‘’grand jour de foyandi’’ qui réunira au moins une vingtaine de personnes.

Pendant toute l’organisation de cet évènement, ces femmes abandonnent leurs foyers, au profit des femmes domestiques qui se chargent des tâches quotidiennes de la maison. Parmi ces taches, une qui n’est pas des moindres est de servir Monsieur quand il rentre du travail, occasion d’usurper le cœur du patron et profiter de toutes les largesses.

Cependant, on ne trouve rien à redire sur la présence de ces filles de ménage, car elles sont d’une utilité certaine pour permettre aux parents de vaquer à d’autres activités. La bonne dame se dit des fois trop fatiguée ou même pas présente pour s’occuper de ses enfants encore moins de son homme. Et elle se demande comment se fait-il que le statut de la femme de ménage passe à celui de la rivale.

C’est le cas par exemple du foyer de madame BM qui en a été victime. Son mari, qui a pris le goût de toujours voir sa femme de ménage s’occuper de lui, s’était habitué à elle et avait droit même à certains avantages auprès de la domestique. Les amants se voyaient régulièrement hors du domicile conjugal du monsieur. La dame de maison quant à elle continuait de tout délaisser à sa femme de ménage, sans jamais se douter de ce qui se tramait derrière son dos. Tout éclate lorsque la fille de ménage décide d’arrêter de travailler pour cette femme parce que son mari l’a mise en enceinte et qu’elle avoue à sa patronne qui en était l’auteur. Ce que le mari ne nie pas et décide de faire de cette jeune femme de ménage sa deuxième épouse.

Comment ne pas comprendre l’intérêt du mari pour sa bonne au détriment sa femme si cette dernière s’occupe plus de lui que la « titulaire » ? Si cela ne s’arrêtait que là. Certains hommes vont jusqu’à divorcer de leurs femmes pour s’unir à la dame de ménage .Alors, sont-ils vraiment à blâmer ?

Katucha Saley

1er février 2018
Source :  La Nation

Imprimer E-mail

Société