SIM Aminchi 0range

Lutte contre le paludisme au Sahel : Les experts évaluent et planifient des stratégies harmonisées pour combattre la maladie

Lutte contre le paludisme au Sahel : Les experts évaluent et planifient des stratégies harmonisées pour combattre la maladieDu 02 au 05 mars 2018, les experts du projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au sahel de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) ont tenu une réunion d’évaluation et de planification transfrontalière sur la Chimio-préventive du Paludisme Saisonnier(CPS) couvrant le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Durant trois jours, les participants ont pu évaluer, planifier la mise en œuvre efficace des stratégies harmonisées de lutte contre le paludisme au niveau transfrontalier. L’ouverture des travaux a été présidée par le Secrétaire Général du Ministère de la Santé Publique, M. Abaché Ranaou en présence du représentant du Directeur Général de l’OOAS, M. Sani Ali, du Secrétaire Général du Gouvernorat de la région de Dosso M. Assoumana Adamou et de plusieurs invités.

Au cours des travaux, les participants ont échangé sur les équipes d’intervention rapide initiée par l’OOAS dans le cadre de la riposte aux épidémies afin d’identifier et planifier les activités transfrontalières et mener des réflexions par niveau de la pyramide sanitaire lors des campagnes de chimio-prévention du paludisme saisonnier dans les zones frontalières.

Pour le secrétaire général du Ministère de la Santé Publique du Niger, M. Abaché Ranaou, cette réunion a permet de contribuer aux préparatifs et à la mise en œuvre des prochaines campagnes de la Chimio-préventive du Paludisme Saisonnier et au renforcement de la surveillance active du paludisme au niveau transfrontalier et de discuter du rôle des équipes d’intervention rapide dans la gestion des évènements de santé publique au niveau des zones transfrontalières.

Il devait ensuite expliquer que, le paludisme reste la cause de morbidité et de mortalité, selon des données recueillies au niveau des formations sanitaires publiques et privées des pays membres particulièrement au Niger. « La lutte contre le paludisme fait partie des priorités en matière de santé des Chefs d’Etat de la région ouest-africaine et constituent une des préoccupations majeures des autorités du Niger », a-t-il déclaré.

Quant au Représentant du Directeur Général de l’OOAS, M. Sani Ali, le projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel (MTN), financé par la Banque Mondiale, comporte des interventions internationales qui sont mises en œuvres par les pays et une dimension régionale de coordination et de mise en œuvre d’activités régionales, sous la responsabilité de l’OOAS. Ainsi, sa mise en œuvre est basée sur le partage des meilleures pratiques régionales et recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé dans le domaine de la lutte contre le paludisme et les MTN. Parmi ces stratégies a-t-il indiqué, il faut citer le développement des activités transfrontalières dont l’objectif est de renforcer les interventions de lutte contre le Paludisme et les Maladies Tropicales Négligées dans les zones transfrontalières où la prévalence et la transmission des maladies sont plus élevées et ou l’accès aux services de soin est le plus bas.

06 avril 2018
Source : http://www.msp.ne/

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Société