La fête nationale de la concorde a aujourd’hui dépassé son cadre historique pour devenir la culture de l’unité nationale

fete nationale de la concorde Unite Nationale Le Niger a célébré mardi, 24 Avril, la fête nationale de la concorde, instituée pour immortaliser la signature de l’Accord de paix d’Ouagadougou en 1995 entre la Coordination de la Résistance Armée (CRA, coalition de la rébellion armée touarègue) et le Gouvernement du Niger.  Agadez a aussi joint sa voix à celle des autres Régions du pays pour célébrer l’événement.
Pour l’ONG HED-Tamat qui a conçu et mis des activités de promotion d’une culture de la paix au profit des populations la fête de la concorde a aujourd’hui dépassé son cadre historique originelle pour devenir la célébration de l’unité nationale et de la cohésion entre toutes les ethnies du pays, le défi du temps présent étant la consolidation de la  Paix à travers un faisceau d’actions en mesure de permettre aux communautés de s’engager résolument dans une dynamique de paix, dans une  logique de développement durable et d’activités qui  s’inscrivent dans la durée .
Faisant de la paix le socle sur lequel doit se bâtir le Niger d’aujourd’hui et de demain l’ONG, a mis en œuvre tout une batterie d’actions pendant la fête nationale de la concorde qui a regroupé dans la Région d’Agadez, des milliers de citoyens. Aussi, dans la  foulée, il a été organisé des activités sportives et récréatives : Sensibilisation sur la culture de la Paix (Timia), match de Football entre civils et militaires (commune d’Iferouāne ), tournois de Pétanque , Soirée culturelle, conférence -débat sur la consolidation de la Paix ( Commune Rurale de Dabaga), match de Football , soirée culturelle (Aderbissanat), Soirée Culturelle ; Conférence débat (Elèves du Centre d’instruction des sous-officiers d’Agadez , Excursion ;Activités culturelles, rencontre sur la valeur de la paix(In ’Gall), Forum de mobilisation de population du Kawar sur les enjeux de la migration clandestine (Dirkou), Conférence sur la Paix dans le milieu scolaire, Concours Poésie (Arlit), Soirée Culturelle ;Conférence Débat (Tanout).


Ces moments des rencontres et de retrouvailles entre les fils des différentes communes ciblées du Projet PAA autour de différentes manifestations culturelles sont des cadres de cohésion sociale d’autant plus les nombreuses activités lors de ces rassemblements (Football-conférence-activités culturelles) ont connu un succès énorme en terme d’atteinte de groupe cible dans toute sa diversité (hommes, femmes, jeunes, chefs religieux, chefs coutumiers et les autorités administratives départementales et communales.
Ainsi pour toucher un large public le projet « Appuis aux initiatives Communautaires de prévention de l’extrémisme religieux dans les Régions D’Agadez, Tahoua et Zinder » a profité de l’évènement pour mener des activités de sensibilisation sur la culture de la paix et la lutte contre l’intégrisme Religieux.
Les festivités de la concorde ont été aussi  une occasion de plus  pour l’ONG HED- Tamat  de démontrer à un public large, riche en traditions humaines, en diversité culturel et religieuse,  sa philosophie  visant à construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes et susciter en eux des capacités réelles à innover , des solutions novatrices pour faire face à certains conflits transfrontaliers , à la montée de l’intégrisme violent, au terrorisme  qui en découle afin d’asseoir des bases solides de la paix au Niger, la construire en  rejetant la violence, mais  surtout agir pour que la Culture de Paix entre dans nos pensées et nos comportements. L’approche nous rappelle cette pensée du  philosophe Spinoza qui, dans le Traité théologico-politique écrit que : « …la paix ne consiste pas dans l’absence de guerre, mais dans l’union des âmes, c’est-à-dire dans la concorde. »
Ainsi pour un ancrage de la paix les acteurs de toutes les régions ont fait preuve de leur  détermination à promouvoir des valeurs cardinales  que sont: un état de droit, un système de bonne gouvernance devant produire des citoyens libres, capables de penser par eux- mêmes et de transformer leur cadre de vie par l’entreprise des actions nécessaires pour leurs développements individuels et collectifs dans le souci majeur du bien communautaire que constitue la solidarité et la culture de la paix.        
Un engagement social fort d’autant plus que tous ceux qui font œuvrent pour prévaloir la paix et la concorde dans tous les azimuts aussi  bien au niveau national que régional, dans les villes ,les villages et les campements entre les membres de la société, fournissent  un effort louable qui dénote des leurs grandes qualités morales car, le maintien de la concorde entre les personnes constitue une branche à part de notre foi qui a pour objectif la dissipation des rancunes, la restauration de la lucidité des esprits et l'étouffement des feux de la tentation.
Concernant le forum de mobilisation des populations du Kawar sur les enjeux de la migration clandestine organisé à Dirkou par l’ONG HED-Tamat, il permettra d’outiller les populations qui pourront ainsi jouer un rôle important dans la lutte contre la migration clandestine. Un des aspects importants du forum est la sensibilisation des jeunes contre les aventures périlleuses et de développer auprès de cette frange de la population la culture entrepreneuriale et renforcer leurs capacités en matière de mobilisation de ressources  de financement, une Alternative à la Migration.
.En termes de résultats attendus des festivités de la fête nationale de la concorde  édition 2018 : plus 2000 personnes sont sensibilisées sur les menaces liées à l’intégrisme religieux ; les évènements ont été un cadre d’échange et consolidation de la Paix ; les ateliers, les conférences ont étés fructueux et des recommandations communes ont été faites allant dans la consolidation de la Paix.
L’un des  résultats appréciables sur le terrain, reste  l’amélioration des capacités des communautés cibles dans la préservation de la paix et des connaissances acquises sur le bien-fondé des thématiques sur la consolidation de la paix . Aussi il est impératif que l’axe prioritaire de la consolidation de la Paix repose sur la forte conviction que les solutions aux défis présents et futurs soient conçues et appropriées par les communautés cibles, afin d’apporter des remèdes efficaces et durables.
D’un point de vue optimiste, l’élan qui anime les populations offre un aperçu de ce qu’elles peuvent apporter dans la construction de la paix dans les régions , les communes , les départements ou les campements , surtout que les grands chantiers de la paix développés et entretenus par l’ONG HED –Tamat constituent  des opportunités. En effet les points de vue des femmes, des hommes, de jeunes  dénotent un engagement profond pour une vision des espaces communautaires  où règne la paix, des endroits où les populations entières profitent de manière progressive, égale de la paix et du développement durable.
(Abdoulaye Harouna/ANP/Agadez)
AH/AMC/ANP/AVRIL 2018

26 avril 2018
Source : http://www.anp.ne/

Imprimer