Ramadan : L'importance de la dernière décade de Ramadan

Ramadan_Karim« Chers frères et sœurs en Islam!
As-salamou alaïkoum wa rahmatoullah !
Louanges à Allah l'Unique qui jouit de la majesté, de l'éternité, de la grandeur, de la magnificence et de la puissance absolue. Il est l'Unique Seigneur, l'Indépendant vers Lequel se tournent toutes les créatures pour leurs besoins, le Maître qui n'a besoin de rien. J'atteste qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration hormis Allah l'Unique sans associé. Il élève celui qui se soumet à Lui et abaisse celui qui se rebelle contre Lui et qui commet les péchés. Et j'atteste que Mouhammad est Son serviteur et Son Envoyé qui a fait la distinction entre le licite et l'illicite.

Que les prières, le salut, la miséricorde et les bénédictions de mon Seigneur soient sur lui, sur sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui suivront son chemin jusqu'au jour de la Rétribution! Chers frères et sœurs en Islam, craignez Allah en secret comme en public, en voyage comme à la maison, partout et toujours et considérez de près la rapidité avec laquelle nous consommons notre vie. Voilà le mois de Ramadan qui s'apprête déjà à tourner le dos avec tout ce qu'il renferme mais en réalité c'est notre vie qui s'écoule comme ça. Soyons donc conscients de cela et profitons de cette courte vie pour accomplir de bonnes œuvres qui plaisent à notre Seigneur Allah.

Chers frères et sœurs en Islam, la dernière décade de Ramadan s'annonce avec ses bienfaits, ses grandes récompenses, ses grâces et avantages indénombrables et ses privilèges et particularités. Parmi les particularités de cette dernière décade de Ramadan il y a le fait que le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam avait l'habitude d'exceller ou de doubler d'efforts au maximum au cours de cette dernière décade de Ramadan, plus qu'il ne le faisait durant les autres jours du jeûne. Quand la dernière décade vient le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, avait l'habitude de serrer sa ceinture, de veiller la nuit et de réveiller sa famille pour s'adonner ensemble aux différentes sortes d'adorations tels que la prière, la lecture du Saint Coran, le Zikr ou rappel d'Allah, l'invocation!

Tout ceci montre l'importance et le mérite de cette dernière décade de Ramadan. C'est en effet une occasion de vie et un butin pour celui qu'Allah soubhanahou wa taala conforme à faire de bonnes actions. C'est pourquoi il ne convient pas au croyant intelligent soucieux de son devenir de laisser cette occasion passer sans en profiter lui et sa famille. Ce n'est que quelques nuits comptées au cours desquelles il se peut que le serviteur trouve un bienfait d'Allah qui lui procurera le bonheur terrestre et céleste. Profitez-en donc chers frères et sœurs en Islam! C'est sans doute une perte considérable que de voir certains musulmans passer ces moments très chers dans ce qui ne leur profite pas tels ceux qui passent la majeure partie de leurs temps devant l'écran de la télévision ou de la vidéo et qui dorment au moment où il faut chercher les miséricordes divines.

Ceux-là laissent passer un grand bien et une occasion qui peut ne pas se renouveler pour eux. Ceuxlà c'est Satan qui se joue d'eux, qui leur obstrue le chemin du bonheur et qui les égare du sentier d'Allah Allah soubhanahou wa taalaa en effet dit: "Sur Mes serviteurs tu n'auras aucune autorité, excepté sur celui qui te suivra parmi les dévoyés". Sourate 15, verset 42. Parmi les particularités de cette dernière décade il y a le fait que le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, avait l'habitude d'y faire la retraite spirituelle à la mosquée. Et la retraite spirituelle consiste à se retraiter dans une mosquée et à y rester en permanence pour pouvoir s'adonner à l'adoration d'Allah. Cette retraite est confirmée par le Saint Coran et la Sounnah ou pratique du Prophète çallallahou a'layhi wa sallam. Son objectif est de permettre à l'homme de se détacher des autres dans une mosquée pour s'occuper à faire le Zikr, à lire le Saint Coran, à prier, à invoquer et à éviter les interdits d'Allah. C'est pourquoi il ne convient pas à celui qui fait la retraite spirituelle de s'occuper des futilités mondaines, au contraire il doit fournir le maximum d'effort pour chercher l'agrément et la récom car ils se sont soumis volontiers à lui.

Allah soubhanahou wa taalaa en effet dit: "Sur Mes serviteurs tu n'auras aucune autorité, excepté sur celui qui te suivra parmi les dévoyés". Sourate 15, verset 42. Parmi les particularités de cette dernière décade il y a le fait que le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, avait l'habitude d'y faire la retraite spirituelle à la mosquée. Et la retraite spirituelle consiste à se retraiter dans une mosquée et à y rester en permanence pour pouvoir s'adonner à l'adoration d'Allah. Cette retraite est confirmée par le Saint Coran et la Sounnah ou pratique du Prophète çallallahou a'layhi wa sallam. Son objectif est de permettre à l'homme de se détacher des autres dans une mosquée pour s'occuper à faire le Zikr, à lire le Saint Coran, à prier, à invoquer et à éviter les interdits d'Allah. C'est pourquoi il ne convient pas à celui qui fait la retraite spirituelle de s'occuper des futilités mondaines, au contraire il doit fournir le maximum d'effort pour chercher l'agrément et la récompense d'Allah.

Chers frères et sœurs en Islam, celui qui ne peut pas chercher Laïlatoul-Qadr pendant toutes les dix dernières nuits, qu'il fasse tout pour la chercher dans les sept dernières nuits, comme a dit le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam: "Cherchez-la dans la dernière décade, si l'un d'entre vous est affaibli ou impuissant, qu'il ne se laisse pas abattre pendant les sept dernières nuits". Hadîs authentique rapporté par Alboukhâry et Mouslim. Ce dernier Hadîs explique par ailleurs le Hadîs suivant: "Quiconque cherche la nuit de la Destinée, qu'il la cherche dans la dernière semaine du Ramadan". Il est connu dans la tradition prophétique que la connaissance précise de la nuit de Laïlatoul-Qadr a été retirée à cause de la discussion de certains compagnons du Prophète au moment où il voulait les informer de cela. Il est rapporté en effet, d'après Oubadat bin Samit - qu'Allah l'agrée- que le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, sortit une nuit dans le but d'informer ses compagnons sur la nuit précise de Laïlatoul-Qadr. Il trouva alors deux de ses compagnons en train de se disputer (se chamailler). Il dit: "Je suis venu vous préciser la nuit de Laïlatoul-Qadr mais à cause de la dispute entre un tel et un tel, sa connaissance m'est retirée. Je souhaite que cela soit un bien pour vous. Cherchez-la alors dans les neufs jours restants ou les sept jours restants ou encore les cinq jours restants". Hadîs authentique rapporté par Alboukhâry.

Effectivement, la perte de la connaissance précise de LaïlatoulQadr a été un bienfait pour la Oummah Islamique car elle permet aux musulmans de multiplier les efforts et les bonnes œuvres pendant dix nuits d'affilée, ce qui leur procurera plus de récompense et davantage de la miséricorde et de la satisfaction d'Allah le Très Haut. Par conséquent, quiconque se laisse priver -par paresse- des bienfaits de cette nuit tellement bénie, a sans doute perdu un bien inégalable et une occasion inestimable et a lésé sa propre personne.

Vu ce qui précède, il n'est ni correct ni permis de fixer la nuit de la Destinée en une seule nuit déterminée comme les gens ont l'habitude de le faire en la fixant la 27è nuit du Ramadan de chaque année. C'est une erreur qui contredit les enseignements du Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, qui a affirmé que la connaissance précise de cette nuit lui a été retirée. Il a par conséquent ordonné à ses compagnons et à la Oummah Islamique tout entière, de la chercher dans la dernière décade du Ramadan, et lui-même, il a donné l'exemple pragmatique et concret de cette recherche en se retraitant complètement à la mosquée pendant les dix dernières nuits du Ramadan. Et Allah soubhanahou wa taala nous dit: "En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et évoque Allah fréquemment". Sourate 33 ; Verset 21. Ceux qui fixent la nuit de LaïlatoulQadr chaque année à la seule nuit du 27ème jour du Ramadan font du tort à eux-mêmes et aux autres car ils se privent et privent les autres de fournir le maximum de leurs efforts et de leurs adorations durant les dix dernières nuits ; ceux qui fixent la nuit de LaïlatoulQadr sont-ils plus savants que le Messager d'Allah çallallahou a'layhi wa sallam? Or qui est plus savant que le Prophète? Et qui est plus pratiquant que le Prophète? Et quelle voie est meilleure que celle du Prophète çallallahou a'layhi wa sallam? Qu'Allah nous éclaire et nous aide à suivre Son Messager.

En outre, on sait qu'il n'y a qu'un seul Ramadan par an, par conséquent une seule "Laïlatoul-Qadr". Or la 27è nuit dans un endroit peut-être la 28è ou la 26è nuit ailleurs comme on le voit entre les différents pays musulmans. L'attitude on ne peut plus meilleure consiste donc à chercher la nuit de la Destinée dans toutes les dix dernières nuits car les nuits impaires chez les uns sont les paires chez les autres et vice-versa. C'est d'ailleurs à cause de la valeur et de l'importance de "Laïlatoul-Qadr" que certains pays islamiques accordent un congé payé aux travailleurs dans la dernière décade du Ramadan, afin de leur permettre d'être disponibles pour la recherche de "Laïlatoul-Qadr".

Allah soubhanahou wa taala a en effet dit: "Entraidez-vous dans l'accomplissement de bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition". Sourate 5 ; verset 2. Et le Messager d'Allah çallallahou a'layhi wa sallam a dit dans son discours de la veille du Ramadan: "!Quiconque allège la tâche de ce qu'il commande pendant ce mois, Allah lui pardonnera et l'affranchira du Feu!".Vu l'importance capitale de cette nuit bénie d'une part et d'autre part sa non connaissance précise, il incombe au musulman qui espère la rencontre de son Seigneur ainsi que la récompense réservée aux bienfaiteurs, de fournir tous ses efforts pour animer cette dernière décade par la multiplication des bonnes œuvres, en veillant les nuits comme le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, avait l'habitude de le faire. Il a par ailleurs dit: "Quiconque passe la nuit de Laïlatoul-Qadr en adoration mêlée de la prière et d'une sincère foi en Allah, et de la conviction inébranlable en la récompense divine, Allah lui pardonnera ses pêchés antérieurs". Rapporté par Alboukhâry et Mouslim Il est particulièrement recommandé de multiplier l'invocation comme le Prophète prière et salut d'Allah sur lui a enseigné à notre mère Aïcha -Qu'Allah soit satisfait d'elle- lorsqu'elle demanda: "O Messager d'Allah que dois-je dire si je parviens à la nuit de la Destinée? Il lui répondit: "Dis: Allahoumma innaka afouwwoun touhibboul-a'fwa fa'fou anni" c'est-à-dire: "Seigneur, Tu es certes pardonneur et Tu aimes pardonner, pardonne-moi donc". Rapporté par Athirmizy

Chers frères et soeurs en Islam, profitez de cette décade pour vous élever auprès de votre Seigneur! Ne la perdez pas car son temps est cher et ses biens sont grands! Qu'Allah élève l'Islam et les musulmans partout et qu'Il les protège! Qu'Il abaisse les ennemis de l'Islam et qu'Il les anéantisse! O Seigneur rend ce pays tranquille et paisible ainsi que les autres pays musulmans! Fasse que la sécurité et la stabilité y règnent toujours! Protège et guide les dirigeants du monde musulman, conforme-les à ce que Tu aimes et agrées et assigne-leur un bon entourage qui les aide à faire le bien et à censurer le mal ! Amîn !

Cheikh Boureïma Abdou Daouda 

08 juin 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer