Question pour un champion : Qui suis-­je ?

Qui suis je SNENIndice : des victoires sans tambours ni trompettes.
Membre de la première heure du mouvement syndical nigérien, ma création remonte aux premières années de l’indépendance. Mon histoire est donc aussi ancienne que la République. Le poids de l’âge est loin de m’avoir affecté. Je continue mon chemin avec la même détermination, celle d’un syndicat au service du bien­être de ses militants, et le même engagement, celui de la défense des intérêts matériels et moraux de milliers d’hommes et de femmes qui croient en moi.

Des nombreux décideurs de ce pays se reconnaissent en moi. Ceci pour dire que des destins sont passés par là, c’est­-à-­dire dans mon enceinte.

Véritable mouvement de masse, je suis présent sur les 1 267 000 km² de superficie. Pour tout l’or du monde, ne me comparez pas à ces micros syndicats dont l’activisme se réduit aux humeurs de leurs créateurs prébendiers.

Je suis loin de ces organisations dans lesquelles les dirigeants sont choisis pour toute la vie. Moi, je crois à l’alternance. J’étais d’ailleurs à l’avant­ garde de la lutte pour l’avènement de la démocratie pluraliste et des libertés. Je tiens d’ailleurs mon dynamisme du respect de mes principes sacro­saints de syndicat démocratique.

Ce dynamisme m’a permis d’engranger de nouveaux acquis sans tambours ni trompettes, dans un environnement des plus difficiles. Aujourd’hui, les militants de plusieurs syndicats enseignants convaincus que je suis la meilleure alternative pour leurs intérêts matériels et moraux convergent à mon siège pour adhérer à mes idéaux. Comme quoi, l’expérience fait la différence.

Actuellement je tiens les assises de mon 40ème congrès statutaire non loin de Niamey.

Affilié de la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger (CDTN), je suis aussi membre de l’International de l’Education.
Qui suis-­je ?

O.K

03 décembre 2018
Source : Le Hérisson

Imprimer E-mail

Société