Forfaitt-ORANGE-4G

Cérémonie officielle de la consécration de la 15ème Promotion des Elèves Officiers d’Active (EOA) : La promotion est baptisée « Capitaine Annas Alhousseini »

Kalla Moutar Eleves Officiers d Active EOALe ministre de la Défense Nationale, M. Kalla Moutari, a présidé, hier à l’Ecole de Formation des Elèves Officiers d’Active des Forces Armées Nigériennes (EFOFAN), la cérémonie officielle de la consécration de la 15ème Promotion des Elèves Officiers d’Active (EOA). La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de ladite école. La présente promotion composée de 83 élèves dont 4 filles est baptisée « Capitaine Promotion Annas Alhousseini » et elle a comme parrain le Colonel à la retraite Mahamadou Barazé. Les festivités marquant cette cérémonie se sont déroulées en présence du président de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale, du Chef d’Etat Major des Armées, des responsables des Forces de Défense et de Sécurité, des parents, amis et connaissances des récipiendaires.

Dans son allocution, le ministre de la Défense Nationale a, au nom des plus hautes autorités de la République, avec à leur tête le Président de la République, Chef Suprême des Armées, rappelé les vacations et les noblesses de cette prestigieuse école de formation. L’EFOFAN, a-t-il souligné, a pour mission de former des officiers d’active destinés à l’encadrement des Forces Armées et de Sécurité Nationale, étrangères ; de participer à la formation des officiers collatéraux et complété la formation des officiers en cours de carrière. Le ministre a salué la qualité de l’instruction donnée à cette école dont l’objectif est de former un officier enraciné dans ses valeurs et également ouvert sur le monde moderne.

Cette cérémonie solennelle et traditionnelle de consécration a été l’occasion pour le ministre de s’adresser aux élèves officiers d’active en leur prodiguant des sages conseils. Il les a ainsi exhorté de s’imprégner des valeurs, vertus et exigences qui font la noblesse de ce métier des armes qu’ils se sont volontairement choisi. « Ce métier, faudra-t-il le rappeler, est fait de dévouement sans faille à la Patrie et de sacrifice indispensable à la grande mission des armées », a indiqué M. Kalla Moutari.

Le ministre a présenté à cette promotion le drapeau national, symbole de la République, dont il convient de saisir le sens en tant que soldat et qu’ils doivent servir et défendre en tout lieu et en toute circonstance, partout où de besoin, le cas échéant jusqu’au sacrifice suprême. Le ministre a profité de cette occasion pour revenir sur le décès de l’élève officier d’active Tchombiano Talata Chamsoudine. Face à ce drame, qui est le premier du genre depuis la création de cette école, le ministre a rassuré les nigériens que des mesures appropriées ont été prises pour faire la lumière sur les abus qui ont pu causer la mort de l’élève officier d’active. « Aucun maillon de la chaine d’encadrement n’a été épargné par les enquêteurs de la Gendarmerie Nationale », a-t-il dit.

Auparavant, le Commandant de l’EFOFAN par intérim, le Col Bello Garba Abdoul Hassan, a prononcé son discours de bienvenue. Dans cette allocution, le Commandant par intérim de l’école a eu une pensée pieuse pour l’élève officier d’active Tchombiano Talata Chamsoudine, avant de faire la présentation de cette promotion composée de 83 jeunes provenant de onze (11) pays africains, à savoir : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Tchad et le Togo.

Cette formation intervient au terme de la phase de formation initiale du combattant qui aura duré trois mois. « Cette phase de formation vise non seulement à donner à ces jeunes les compétences de base nécessaires à la vie du combattant, mais aussi à faire évoluer ces jeunes habitués au confort de la famille civile, vers celle vie militaire très souvent faite de privations et d’inconfort moral. Il s’agit donc d’une phase importante de leur formation qui inclut la transition des traditions et des valeurs qui fondent la grandeur du métier des armes qui gravitent autour de la solidarité, la fraternité, le sens de l’honneur, la dignité, la fierté guerrière, pour ne citer que celles-là », a souligné le Commandant par Intérim de l’EFOFAN.

La cérémonie a été marquée par les traditionnelles présentations au drapeau, le baptême de la promotion, la désignation du parrain et la présentation des élèves au drapeau national. Une photo de famille a marqué la fin de la cérémonie.

Ali Maman(onep)

25 janvier 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société